mardi 28 septembre 2021
A VOIR

|

+ 444% d’augmentation pour les sacs de farine envoyés dans les îles

Publié le

C’est une denrée très utilisée dans les îles : la farine a vu son prix exploser dans les îles. + 444% selon les élus de Makemo qui ont inscrit ce point à l’ordre du jour de leur dernier conseil municipal. Cette flambée des prix a aussi été constatée dans d’autres îles. La farine conventionnée étant réservée aux boulangers professionnels.

Publié le 03/05/2021 à 9:33 - Mise à jour le 03/05/2021 à 9:34
Lecture 2 minutes

C’est une denrée très utilisée dans les îles : la farine a vu son prix exploser dans les îles. + 444% selon les élus de Makemo qui ont inscrit ce point à l’ordre du jour de leur dernier conseil municipal. Cette flambée des prix a aussi été constatée dans d’autres îles. La farine conventionnée étant réservée aux boulangers professionnels.

Les sacs de farine de 25kg : un produit que l’on retrouve dans la majorité des foyers des îles. Leur prix a explosé. L’augmentation allant jusqu’à 700% au nord des Tuamotu.

Toareia Ravea est la première adjointe au maire de Makemo. Mais elle est aussi boulangère, et la population l’a rapidement alertée sur cette flambée des prix. “Ils ne comprennent pas pourquoi il y a une hausse aussi importante. On a appelé l’entreprise qui nous a confirmé que la farine reste PPN juste pour les boulangers, donc à 488 Fcfp le sac de 25 kg. Par contre, pour les magasins d’alimentation, le sac est passé à 2178 à peu près.”

Chaque année les Polynésiens consomment 34.5 millions de baguettes de pain. Les approvisionnements en farine conventionnée permettent d’en réaliser 55 millions. Au total, 500 millions de Fcfp sont consacré au subventionnement de la farine par le Pays. “C’est une farine qui est destinée en principe aux boulangers et à la fabrication particulièrement, du pain à prix règlementé, explique Sabine Bazile, directrice des Affaires économiques. Il s’avère que dans certains atolls il n’y a pas de boulangerie, pas de magasins qui font du pain. Le Pays admettait de donner ces sacs de farine pour que les gens puissent avoir du pain à prix convenable. Or, en ce moment, on a des problèmes d’approvisionnement sur un plan international, pas spécialement pour la farine. La gestion de la farine appel d’offres a été un petit peu contrainte et on doit gérer avec les importateurs qui sont attributaires de cet appel d’offres, avec parcimonie l’approvisionnement de tout le monde.”

Les importateurs, comme Odette Wong, directrice générale d’une société d’importation de farine, se retrouvent tributaires du ralentissement des flux d’approvisionnement à l’échelle mondiale : “Dernièrement concernant la farine d’appel d’offres, nous avons passé nos commandes comme d’habitude. Mais du fait du chamboulement mondial au niveau des liaisons maritimes, nous avons eu des conteneurs qui n’ont pas pu être embarqués à temps. la farine en sacs de 25kg, subventionnée par le Pays, nous l’avons réservée uniquement aux boulangers professionnels qui produisent la baguette.”

Le prix des sacs de farine ne devrait donc pas baisser tant que les approvisionnements ne retrouveront pas leurs niveaux d’avant la crise.

Rédigé par

infos coronavirus