samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

3e vol de continuité territoriale : 33 passagers et 15 tonnes de fret pharmaceutique et médical

Publié le

Le troisième vol de continuité territoriale assuré par Air Tahiti Nui, s’est posé samedi 2 mai à l’aéroport de Tahiti Faa’a, en provenance de Paris CDG.

Publié le 04/05/2020 à 9:32 - Mise à jour le 04/05/2020 à 9:38
Lecture < 1 min.

Le troisième vol de continuité territoriale assuré par Air Tahiti Nui, s’est posé samedi 2 mai à l’aéroport de Tahiti Faa’a, en provenance de Paris CDG.

Ce vol a permis de rapatrier 33 résidents évasanés, et leurs accompagnants, arrivés au terme de leurs parcours de soins en métropole ainsi que des personnels soignants. Toutes les précautions sanitaires ont été prises avant (tests négatifs au Covid-19) et pendant (mesures barrières) le voyage, pour assurer leur protection et celle du personnel navigant.

Les passagers ont été pris en charge par les équipes de la direction de la santé, puis transférés dans un centre de confinement dédié où ils feront l’objet d’un suivi sanitaire renforcé pendant leur quatorzaine. Ce dispositif bien encadré vise à éviter l’importation de nouveaux cas de coronavirus sur le fenua.

Ce troisième vol de la continuité territoriale a également permis de ramener près 15 tonnes de fret pour un volume de 120 m3. Ce sont essentiellement des produits pharmaceutiques et des équipements médicaux commandés par l’agence de régulation de l’action sanitaire et sociale (ARASS), pour le traitement des pathologies.

Le départ du prochain vol de continuité territoriale est prévu le 7 mai prochain.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.