mardi 26 octobre 2021
A VOIR

|

34 muto’i stagiaires en formation

Publié le

Trente-quatre muto'i stagiaires suivent actuellement une formation d'agent de police judiciaire adjoint (APJA). Issus de Tahiti mais aussi des îles, ils ont fait leur baptême du feu ce lundi matin en régulant la circulation sur la principale avenue de la capitale.

Publié le 21/09/2020 à 16:26 - Mise à jour le 21/09/2020 à 16:26
Lecture 2 minutes

Trente-quatre muto'i stagiaires suivent actuellement une formation d'agent de police judiciaire adjoint (APJA). Issus de Tahiti mais aussi des îles, ils ont fait leur baptême du feu ce lundi matin en régulant la circulation sur la principale avenue de la capitale.

Ils apprennent les rudiments du métier de policier municipal. 34 stagiaires ont endossé l’uniforme et découvrent les différentes facettes de la profession.

Issus de Tahiti mais aussi des îles, ils ont fait leur baptême du feu, ce lundi matin, en régulant la circulation sur l’avenue Pouvana’a a Oopa, une artère de grande affluence.

“C’était pas évident, parce que je viens de l’île de Huahine et on n’a pas de circulation comme à Papeete, confie Lauria, l’une des stagiaires. C’est une première pour moi et ça se passe plutôt pas mal.”

Les stagiaires avaient entamé cette formation en mars, mais covid oblige, tout a été arrêté. “On a repris au mois d’août et on finit au mois d’octobre, précise Lauria. Pour pouvoir être titulaire on est obligé de passer cette formation de quelques mois pour avoir notre assermentation en tant que APJA.”

“L’objectif général de la formation d’aujourd’hui, c’est à la fois les gestes réglementaires pour la régulation de la circulation et la verbalisation aux infractions du stationnement, explique Nicolas Teiho, policier formateur au CGF. Je leur apprends à travailler en toute sécurité, à ne pas aller sur la route la fleur au fusil, toujours appréhender l’inappréhendable, et que les gestes réglementaires pour la régulation de la circulation soient bien compris.”

Rédigé par

infos coronavirus