A VOIR

|

33 familles reconnues comme propriétaires de leur terre à Rurutu

Publié le

Après avoir amorcé le processus d’attribution en mars dernier, le président de la Polynésie, Edouard Fritch et le ministre de l’Agriculture en charge du Domaine, Tearii Te Moana Alpha ont procédé ce matin à la Présidence, à la remise de 33 actes de cession de terres représentant près de 65 hectares au profit des familles originaires de Rurutu.

Publié le 02/11/2022 à 13:19 - Mise à jour le 02/11/2022 à 13:22
Lecture 3 minutes

Après avoir amorcé le processus d’attribution en mars dernier, le président de la Polynésie, Edouard Fritch et le ministre de l’Agriculture en charge du Domaine, Tearii Te Moana Alpha ont procédé ce matin à la Présidence, à la remise de 33 actes de cession de terres représentant près de 65 hectares au profit des familles originaires de Rurutu.

Le gouvernement s’était engagé à restituer les terres de Rurutu et de Rimatara aux familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers. Le président et le ministre en charge du Domaine s’étaient déplacés sur les îles Australes en mars et en avril dernier, afin de procéder à la cession gratuite de 96 hectares à la population de Rurutu, et 26 hectares à celle de Rimatara.

Après ces premières vastes opérations, ce sont près de 65 hectares, qui ont été remis ce matin à la Présidence aux familles de Rurutu qui habitent à Tahiti. Très attendues et de longue date par les familles, ces titrements de terres sécurisent et scellent la légitimité des familles de ces îles dans leur droit foncier.

Dans la signature apposée par le Président et les futurs propriétaires sur les documents de titrement, un engagement interdit la vente du foncier durant 30 ans. Les seules ventes foncières autorisées sont celles opérées à l’intérieur de la famille.

Cette mesure de protection foncière garantit ainsi la propriété indigène et empêche la spéculation.