lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

3.6 milliards Fcfp pour que Nuutania ne soit plus la honte de la République

Publié le

Publié le 19/03/2017 à 16:39 - Mise à jour le 19/03/2017 à 16:39
Lecture 2 minutes

« Paradoxalement, les moyens on les a » précise d’emblée le garde des Sceaux, poursuivant, « d’habitude ce qui retarde une décision, ce sont les finances. Là, les finances sont inscrites depuis un moment, simplement, on a un problème de calibrage. » A savoir: « Pour être certain de la demande, il faut que l’on ait une expertise supplémentaire. On ne se lance pas dans 30 millions (d’euros NDLR) de travaux comme cela. »

3.6 milliards de Fcpf, c’est donc le coût auquel reviendront les travaux de réhabilitation de Nuutania, qui est loin de bénéficier de la modernité et du  « confort » de la nouvelle prison de Papeari.

« J’ai besoin de savoir avec précision quelles sont les attentes des autorités judicaires. Car lorsque vous êtes incarcéré dans un établissement comme celui là, c’est toujours une décision de justice. C’est sans doute avec le procureur général et le procureur de Papeete que nous pourrions voir si il faut un quartier de semi liberté par exemple. Ou, un quartier dédié aux mineurs, ou aux femmes. »

Les 3.6 milliards sont bien actés, il faut simplement que les autorités soient certaines de l’établissement qu’ils veulent. Et surtout, « continuer à faire des travaux afin de faire en sorte que ce bâtiment qui n’a que quarante ans, puisse continuer à servir. »

Trouvant Nuutania indigne, Jean-Jacques Urvoas s’est déclaré admiratif envers les détenus qui prenaient très soin de l’endroit où ils vivaient, et le personnel d’un dévouement « absolument remarquable. », relevant, « C’est une alchimie que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs. »

Et pourtant, c’est la 36e prison que le garde des Sceaux visite, et selon ses dires, « Je n’ai jamais vu cette particularité d’environnement dégradé et de climat apaisé, et je remercie pour cela le personnel, mais aussi les détenus. »
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Air France reprend progressivement ses vols d’ici fin juin

La compagnie aérienne française Air France compte "reprendre progressivement ses vols" d'ici à la fin du mois de juin "et sous réserve de la levée des restrictions de voyage", selon un communiqué publié lundi.

Un guide sanitaire pour les professionnels du tourisme

La ministre du Tourisme a présenté en Conseil des ministres le guide de procédures et recommandations barrières à l’usage des professionnels du tourisme.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV