samedi 19 juin 2021
A VOIR

|

279 300 habitants en Polynésie au 30 décembre 2020

Publié le

Selon l'ISPF, l’impact de la pandémie de Covid-19 est encore difficile à mesurer sur la mortalité générale. La croissance de la population se poursuit même si elle est moins importante.

Publié le 11/06/2021 à 12:03 - Mise à jour le 11/06/2021 à 12:06
Lecture 2 minutes

Selon l'ISPF, l’impact de la pandémie de Covid-19 est encore difficile à mesurer sur la mortalité générale. La croissance de la population se poursuit même si elle est moins importante.

Au 31 décembre 2020, la Polynésie française compte 279 300 habitants selon le dernier bilan dévoilé par l’institut de la statistique en Polynésie.

Fin 2019, le fenua comptait 278 400 habitants. La croissance de la population se poursuit. Elle est de 900 habitants soit + 0,3 %.

Mais cette croissance est moins importante. Une baisse observée de l’accroissement qui s’explique par deux phénomènes selon l’ISPF : la baisse du solde naturel (la différence entre le nombre de naissances vivantes et le nombre de décès d’une période) et le déficit migratoire.

Au fenua, les femmes font en moyenne 1.7 enfant. C’est moins qu’en métropole où l’indice conjoncturel de fécondité est de 1.8 enfant par femme.

La géographie et la répartition du système de soins de la Polynésie française encouragent les Polynésiennes à venir à Tahiti pour
accoucher. En 2020, 89,9 % des accouchements ont eu lieu à Tahiti, 7,7 % à Raiatea et 1,5 % à Nuku Hiva. La majorité des accouchements ont eu lieu à Pirae où se trouve le centre hospitalier de Taaone.

L’espérance de vie de 2020 correspond au nombre moyen d’années que pourrait s’attendre à vivre la population si elle était soumise toute sa vie aux conditions de mortalité de 2020. En 2020, l’espérance de vie à la naissance s’établit à 79,1 ans chez les femmes et à 74,7 ans chez les hommes. Contrairement à ce qui a pu être observé dans certains pays comme en France métropolitaine, il n’y a pas de baisse notable de l’espérance de vie entre 2019 et 2020 en Polynésie française. Notons qu’en démographie, les tendances s’observent sur des périodes plus longues de cinq, dix ans ou plus souligne l’ISPF.

En 2020 en France métropolitaine, l’espérance de vie à la naissance des femmes est de 85,2 ans, soit 6,1 ans de plus qu’en Polynésie et pour les hommes de 79,2, soit 4,5 ans de plus qu’en Polynésie française.

Au cours de l’année 2020, 1 636 Polynésiens sont décédés, soit
73 de plus qu’en 2019. L’impact de la pandémie de Covid-19 est
encore difficile à mesurer sur la mortalité générale. L

Le bilan migratoire complet est à retrouver ICI

Article précédentFenua Access à Moorea
Article suivantOffre d’emploi du 11 juin

infos coronavirus