samedi 28 novembre 2020
A VOIR

|

2020, une année difficile pour les Tiare Taina

Publié le

L’année 2020 aura été une mauvaise année pour beaucoup de professionnels, et notamment les horticulteurs. En effet, malgré le maintien des ventes durant la Toussaint, beaucoup ont eu à faire face à un dérèglement de leur production.

Publié le 11/11/2020 à 15:54 - Mise à jour le 11/11/2020 à 16:14
Lecture 2 minutes

L’année 2020 aura été une mauvaise année pour beaucoup de professionnels, et notamment les horticulteurs. En effet, malgré le maintien des ventes durant la Toussaint, beaucoup ont eu à faire face à un dérèglement de leur production.

Ismaël Tevaearai cultive des Tiare Taina depuis trois ans maintenant. Auparavant, il était agriculteur, mais les 700 pieds qu’il a plantés sur sa parcelle de 4 hectares lui rapportent beaucoup plus.

« On fait des dépôts dans les magasins, les grandes surfaces… Et on a augmenté le prix des bouquets, avant, c’était 400 Fcfp et maintenant, c’est 500 Fcfp. Les couronnes sont entre 3 000 à 5 000 Fcfp, cela dépend des commandes des clients » explique l’horticulteur.

Habituellement, les pieds produisent des fleurs à partir du mois d’octobre, mais cette année, la floraison a démarré en août, alors il n’avait plus grand chose pour la Toussaint…

Ismaël continue de travailler pour approvisionner ses clients. 2020 aura été une très mauvaise année pour lui. Il espère une embellie pour la prochaine saison…

infos coronavirus