jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

200 enfants des quartiers prioritaires pour la finale de Milo Day

Publié le

Publié le 06/11/2018 à 15:06 - Mise à jour le 06/11/2018 à 15:06
Lecture 2 minutes

​Depuis 2013, Nestlé Polynésie organise l’Aito Milo, un événement dédié aux jeux de ballons : football, rugby, beach soccer…  Ce tournoi sportif a pour objectifs d’encourager les enfants à pratiquer une activité physique régulière tout en s’amusant, et de renforcer le lien social entre les membres du quartier et les quartiers entre eux. Car à moins de faire partie d’un club, les opportunités sont rares pour les enfants de faire du sport en équipe et de participer à des compétitions. Il y a donc un réel besoin d’encourager les enfants des quartiers prioritaires même les plus isolés, à s’organiser pour pratiquer un sport. « Tout le monde n’a pas la chance de partir durant les vacances scolaires et cela donne aux enfants une occasion de se réunir et de faire du sport » explique Stéphane Mailion, directeur général de Nestlé Polynésie.

Pour cette 5ème édition, les organisateurs avaient choisi de mettre en avant la pratique du football. Chaque enfant issu des différents quartiers défendait ainsi les couleurs des pays qualifiés. Et après trois journées de compétition qui ont eu lieu les mois précédents, les cinq quartiers vainqueurs se sont affrontés ce mercredi 7 novembre lors de la grande finale du Milo Day, au stade Fautaua. Chaque équipe était composée de 10 enfants répartis en 2 catégories : les Toa pour les enfants de 7 à 9 ans ; et les Aito pour les enfants de 10 à 12 ans.

Maelle, jeune joueuse de Mahina, était très contente de participer à ce tournoi : « J’aimerai bien qu’il y a ait tous les jours les Milo Days c’est mieux que de rester chez soi à ne rien faire durant les vacances ».  Et les enfants supporters étaient également présents. Ils ont participé à un défi inter-quartiers.« On est venus encourager l’équipe de notre quartier de Saint Hilaire. On a préparé un hymne » expliquent Marianna et ses amies. Comme d’autres supporters, elles devaient créer un chant d’encouragement accompagné d’une danse afin de soutenir leurs quartiers respectifs.

La journée s’est achevée par un grand goûter et la victoire de Saint-Hilaire chez les Toa. Ils repartent avec le bon d’achat de 50 000 fcfp, comme lors du défi supporteurs de Faa’a en août dernier. Mara’amu Djeuns termine deuxième, dans les deux catégories, Aito et To’a. Le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine.

 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Mata Ihorai

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu