mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

1ère édition du concours de cuisine Aito taure’a o te ma’a

Publié le

Le lycée hôtelier de Outumaoro organisait ce matin la première édition du concours Aito taure’a o te ma’a. Au total, 12 binômes s'activaient aux fourneaux pour tenter de séduire le jury composé de spécialistes de la cuisine et de personnalités du fenua. Ils avaient 3 heures 30 pour rivaliser de créativité et présenter des plats tous plus beaux les uns que les autres autour des produits locaux.

Publié le 29/02/2020 à 17:47 - Mise à jour le 29/02/2020 à 17:48
Lecture 2 minutes

Le lycée hôtelier de Outumaoro organisait ce matin la première édition du concours Aito taure’a o te ma’a. Au total, 12 binômes s'activaient aux fourneaux pour tenter de séduire le jury composé de spécialistes de la cuisine et de personnalités du fenua. Ils avaient 3 heures 30 pour rivaliser de créativité et présenter des plats tous plus beaux les uns que les autres autour des produits locaux.

Patate douce, uru, banane rio, dorade coryphène, crevettes de Toahotu… tels étaient les produits imposés dans ce concours de cuisine réservé aux élèves du fenua. Parmi eux, des premières années ainsi que des dernières années, et pour que les choses soient équitables, un système de notation adapté était appliqué.

« On organise ce concours de cuisine en parallèle de notre journée portes ouvertes pour nos jeunes aito. (…) Pour une question d’équité, on donnera des points de bonus ou de pénalité en fonction des niveaux. Donc les plus jeunes auront quelques points en plus et les plus aguerris un petit peu moins. (…) On veut valoriser les compétences de nos jeunes espoirs pour définir un premier vivier, et pour valoriser nos produits » explique Josh Tinorua, professeur de cuisine au lycée hôtelier de Outumaoro

Pour ce concours Aito taure’a o te ma’a, les participants devaient préparer une tarte aux légumes en entrée, suivie d’un plat chaud à base de mahi mahi et de crevettes accompagnés de fruits ou légumes locaux.

Le dressage, la découpe, la propreté étaient de rigueur, sans oublier la créativité, et surtout, le plus important, le goût avec des cuissons maîtrisées. « On attend de la créativité et de la recherche dans leurs plats. Ils doivent imaginer ce qu’ils veulent faire, et ils ont de très bonnes idées » nous dit Jérémy Martin, chef cuisinier d’un hôtel de la côte ouest.

Côté résultats, on notera la belle performance du binôme de Raiatea qui s’adjuge le coup de cœur du jury. Quant au premier prix, c’est au seul binôme en première année qu’il revient, un duo composé de Hinenao et de Jean-Gabriel.

infos coronavirus