vendredi 29 mai 2020
A VOIR

|

1,8 million de masques sont arrivés de Chine

Publié le

Une semaine après son départ, l’appareil d’Air Tahiti Nui s'est posé ce lundi après-midi sur le tarmac de Faa’a. 130 m3 de matériel de protection sanitaire, dont 1,8 million de masques chirurgicaux ont été débarqués. Un soulagement pour le Pays, qui a dû jouer des coudes dans cette ruée mondiale sur les masques.

Publié le 06/04/2020 à 18:11 - Mise à jour le 06/04/2020 à 18:18
Lecture 2 minutes

Une semaine après son départ, l’appareil d’Air Tahiti Nui s'est posé ce lundi après-midi sur le tarmac de Faa’a. 130 m3 de matériel de protection sanitaire, dont 1,8 million de masques chirurgicaux ont été débarqués. Un soulagement pour le Pays, qui a dû jouer des coudes dans cette ruée mondiale sur les masques.

Les masques oui, les tests et les appareils d’assistance respiratoire non. Air Tahiti Nui n’a pas pu embarquer l’ensemble de la commande pour des raisons d’espace notamment, le volume cargo étant limité à 130 m3. Mais la compagnie et le Pays se sont surtout heurtés aux nouvelles directives des douanes chinoises.

« Depuis le 1er avril, mais ça on ne le savait pas, ils demandent des certificats comme quoi les masques ne sont pas des contrefaçons, donc des certificats d’authenticité et de conformité, explique Michel Monvoisin, le président directeur général d’ATN. On ne les avait pas, donc il a fallu les récupérer en dernière minute. il y a eu plein de complexités qui ont fait que ça n’a pas été simple. Mais le résultat est là, on peut s’en féliciter. »

D’autant que, pris d’assaut, les transitaires de Shanghai sont débordés. Dans une course aux masques sans pitié, la Polynésie a donc dû se frayer un passage entre les grandes puissances et leurs commandes monstrueuses.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

« Il a fallu demandé des autorisations de se poser sur Shanghai, ensuite saisir des transitaires, saisir les douanes, faire venir la marchandise qui a été fabriquée à près de 800 km de Shanghai… énumère le président Edouard Fritch. Donc tout ça a été une mise en scène très compliquée. Et jusqu’à hier soir, avant que la marchandise ne rentre dans l’avion, on pouvait s’exposer à un échec de cette mission. Mais grâce à Dieu, tout a bien marché. »

En attendant la prochaine rotation, 300 m3 de matériel, dont plus de 2 millions de masques sont stockés dans les hangars de Shanghai. Il faudra donc attendre encore un peu pour le reste du matériel. Aucune rotation n’est prévue avant une bonne dizaine de jours.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV