mardi 15 octobre 2019
A VOIR

|

14,7 % de chômage dans l’archipel de la Société

Publié le

Publié le 02/04/2019 à 16:37 - Mise à jour le 02/04/2019 à 16:37
Lecture 3 minutes

Il n’y en avait plus eu depuis 25 ans ! L’institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) a présenté ce mercredi les résultats de son enquête du marché de l’emploi en 2018. Une étude menée auprès de 8 000 personnes de 15 à 64 ans, et seulement sur les îles de la Société, où l’on retrouve 90% de la population mais aussi 90% des emplois.
 
Cette enquête a défini avec précision que le taux de chômage s’élève à 14,7%. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a que 14,7% des 15-64 ans qui sont sans emploi. Car un chômeur, selon la définition statistique, est quelqu’un qui recherche activement du travail, qui va souvent au Sefi, et qui peut être disponible pour travailler sous 15 jours.
 
Il y a toute une partie de la population qui déclare qu’elle aimerait avoir un travail mais qui n’en recherche pas activement, c’est ce qu’on appelle le halo autour du chômage. Des gens qui se sont découragés et ne font plus de recherches, ou bien des mères au foyer qui s’occupent des enfants ou des personnes âgées. Dans le détail, on a donc 14 700 chômeurs recensés, mais 36 100 personnes qui souhaiteraient travailler.
 
De la même façon, ce n’est pas parce qu’on considère quelqu’un comme ayant un travail qu’il a une situation professionnelle et financière stable. En effet, si le taux d’emploi des 15-64 ans s’établit à 51%, est considéré comme emploi de fournir un service en échange d’une rémunération, pour soi ou pour son foyer.
 
Donc si vous donnez un coup de main dans la roulotte de vos parents, ce qui rapporte de l’argent à votre foyer, c’est un emploi. Pareil si vous vendez des fruits en bord de route. Même si vous gagnez très peu, c’est une activité rémunératrice, donc vous avez un emploi. Il y a donc beaucoup de gens qui ont un emploi et qui sont dans une situation très précaire.
 
Et il y a aussi beaucoup de situation de précarité chez les salariés, qui représentent 75% des emplois. Dans cette catégorie, plus d’un emploi sur 7 est considéré comme fragile, c’est-à-dire en CAE, ou avec un CDD de moins de 3 mois par exemple.
 
 

L’âge est aussi un facteur important dans la recherche d’un emploi. Les moins de 30 ans (en bleu sur le graphique) ont un taux de chômage beaucoup plus élevé, et ce taux diminue à mesure qu’on vieillit. Les diplômes aussi sont importants pour trouver du travail, mais cette étude met à mal certaines idées reçues. En effet, 27% de ceux qui ont un BEP ou un CAP sont au chômage, contre 33% pour ceux qui ont le bac. Donc mieux vaut avoir une formation professionnalisante, qui vous insère mieux sur le marché du travail, qu’un diplôme général, même d’un niveau supérieur.
 
Cette étude montre aussi que l’accès à l’emploi est difficile dans la zone rurale de Tahiti et à Moorea, où on a un taux de chômage à 20%, alors que dans la zone urbaine, donc de Mahina à Punaauia, et aux Raromatai, il est seulement de 12%. En zone urbaine parce qu’il y a beaucoup d’industries, et aux Raromatai parce qu’il y a beaucoup de tourisme. L’hôtellerie fournit beaucoup d’emplois, autant aux hommes qu’aux femmes d’ailleurs.
 
Les femmes, justement, sont défavorisées par rapport aux hommes sur le sujet de l’emploi. Alors que 6 hommes sur 10 en âge de travailler ont un emploi, seulement 4 femmes sur 10 en âge de travailler en ont un. Le taux de chômage des femmes est à 19% contre 12% chez les hommes. Et le taux d’activité des femmes, c’est-à-dire celles qui ont un emploi ou celles qui en cherche un activement, chute drastiquement à partir de 25 ans.
 
Pourtant beaucoup émettent le souhait de travailler… Mais elles ont souvent des enfants ou des personnes âgées à s’occuper. On pourrait penser qu’une politique qui améliore le développement des crèches et des structures d’accueil pour matahiapo pourrait aider à résorber ces différences entre hommes et femmes.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

Tautira : un ahima’a géant pour 2600 convives

Plus de 2600 femmes protestantes se sont réunis samedi à Tautira pour donner leur analyse spirituelle de l’amour. Pour l’occasion, la paroisse de Tautira a préparé un four tahitien exceptionnel.

Moloka’i Hoe : la préparation des juniors d’EDT Va’a

La grande course hawaiienne Moloka’i Hoe aura lieu ce dimanche. Sur le départ, on retrouvera l’équipe junior d’EDT Va’a, qui signe sa première participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X