samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

11,705 kg d’ice saisis en 2019 par les douanes, un record

Publié le

Ce vendredi, les douanes ont dévoilé les chiffres des saisies de 2019. En Polynésie, les douanes se concentrent en grande partie sur la lutte contre les stupéfiants. Mais les douanes ont également saisi des cigarettes de contrebande ou encore de la viande de tortue... Le bilan :

Publié le 12/06/2020 à 14:31 - Mise à jour le 12/06/2020 à 15:40
Lecture 3 minutes

Ce vendredi, les douanes ont dévoilé les chiffres des saisies de 2019. En Polynésie, les douanes se concentrent en grande partie sur la lutte contre les stupéfiants. Mais les douanes ont également saisi des cigarettes de contrebande ou encore de la viande de tortue... Le bilan :

Jean-François Tanneau, nouveau directeur régional des douanes en Polynésie

En 2019, les douanes se sont mobilisées contre le trafic d’ice. 11 705 g d’ice ont été saisis soit deux fois plus que les quantités saisies au cours des 10 dernières années… Un record donc, explique Jean-François Tanneau, nouveau directeur régional des douanes en Polynésie : « On a une année record en saisie d’ice (…) C’est en recrudescence exponentielle. (…) 11.7 kg c’est beaucoup. Ça montre le professionnalisme des agents douanes. On a mis aussi le paquet sur la formation, le matériel, sur les échanges inter-ministériels, notamment avec la police, avec nos partenaires de Nouvelle-Zélande, avec d’autres pays. On a renforcé nos moyens, mais c’est vrai qu’il y a une explosion aussi sûrement de la consommation d’ice et des entrées d’ice »

Autre drogue : le cannabis. 14 kg ont été saisis en 2019 et 85 kg au cours des trois dernières années. « La mission des stupéfiants et la mission première de l’administration des douanes y compris en métropole. On a bien sûr l’ice, on a aussi le paka. (…) Parallèlement il y a l’argent qui circule et l’argent est important parce que le trafic d’ice et de paka voire d’autres substances, génère de l’argent. On est une douane de frontière, de protection des frontières et donc on contrôle aussi les gens à l’importation comme à l’exportation pour la détention d’argent. Un résident polynésien doit déclarer à la douane à l’entrée comme à la sortie, plus de 1.2 millions de Fcfp. Ça correspond à 10 000 euros. Et avec cet argent, on lui consigne cet argent, on fait une enquête qui peut durer jusqu’à 6 mois, et les résultats de l’enquête s’ils sont positifs, ça mène à du blanchiment, on communique bien sûr nos procédures à monsieur le Procureur. »

36 kg de viande de tortue saisis en 2019

Les douanes dépendent à la fois de l’Etat et du Pays grâce à une convention : « Pour tout ce qui est lutte contre la fraude c’est le haut-commissaire qui nous dirige mais par contre pour tout ce qui est fiscal et douanier, on est mis à disposition du Pays. (…) On recouvre environ 57 milliards de Fcfp qui vont dans les caisses du Pays. On est en légère augmentation par rapport » à l’année précédente.

Lutte contre les stupéfiants, les contrefaçons, le blanchiment d’argent, mais aussi protection de l’environnement : 36 kg de viande de tortue ont été saisis en 2019. « On a aussi une mission importante qui est la protection de l’environnement et la protection des espèces protégées. Il y a bien sûr les tortues (…) C’est une mission importante pour la douane surtout en Polynésie. On applique le code de l’environnement polynésien qui prévoit 2 ans d’emprisonnement pour tout ce qui est trafic de tortues, avec plus de 17 millions d’euros de pénalité. »

Tous les produits saisis, détruits

Le directeur régionale des douanes souligne que tous les produits saisis sont détruits. Seule une partie des drogues est conservée, pour l’entraînement des chiens : « Tous les produits de contrefaçon sont détruits, toutes les cigarettes, tout l’alcool, tout l’ice est détruit. On garde une infime partie pour les entraînements de nos chiens qui sont entraînés à sentir les molécules d’ice ou de paka. Sur les 12 kg qu’on a saisis, on doit avoir 1 kg à peu près qu’on garde pour nos chiens. »

Pour rappel, un numéro vert a été mis en place dans le but de recueillir des informations sur le trafic de drogues en Polynésie. Il s’agit du 89 400 256. « On considère que c’est un geste citoyen de nous appeler si vous avez des informations. »

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Maupiti démissionne de la Communauté de communes de Hava’i,...

Suite à la décision des élus de Maupiti de démissionner de la Communauté des communes de Hava’i, la population s’inquiète du devenir de leur île en ce qui concerne le ramassage des ordures et le traitement de leurs déchets. Une décision mûrement réfléchie, selon le maire Woullingson Raufauore, qui ne digère pas le fait que Maupiti soit trop lésée vis-à-vis des autres communes adhérentes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV