jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

​Vidéo – Vaimalama : l’histoire d’un défi de poids

Publié le

Publié le 27/10/2018 à 10:07 - Mise à jour le 07/02/2020 à 10:35
Lecture 2 minutes

« Il y a eu des surnoms qui m’ont particulièrement touchée, tels que « le monstre » ou « t’es grosse, t’es moche, dans la vie y’a des gagnants et des perdants, et je ne veux pas de perdants dans ma famille » (…) quand on est en pleine construction identitaire, c’est vrai que ce n’est pas évident à assumer, mais aujourd’hui je suis reconnaissante d’avoir vécu ça pour être capable d’encaisser et d’être plus forte »
 

Dans les yeux à la fois bleus, verts et gris de Miss Tahiti, ces mots sont encore douloureux. Mais ils ont forgé un mental qui semble indestructible. Elle a déjà gagné de nombreuses batailles contre son poids. Perdre 10 kilos en quatre ans… puis en perdre 10 de plus en un an, pour se présenter à Miss Tahiti. Le « Monstre » est devenu princesse. Le plus belle des revanches contre les insultes.
 

Dans quelques jours, Vaimalama s’envolera pour les Etats-Unis, puis pour la métropole. Le dernier sprint avant l’ultime bataille : Miss France. D’ici là, elle se contraint à des séances de sport tous les jours, à une alimentation stricte et même à de douloureuses séances de palper-rouler.
 
Avec les autres candidates, Miss Tahiti se rendra à l’Île Maurice, puis à Lille pour préparer l’élection. Le 15 décembre, en direct sur Tahiti Nui Télévision, toute la Polynésie sera derrière elle. Pour une nouvelle victoire, avant tout sur elle-même.
 

Vaimalama Chaves se prépare pour Miss France :

Mike Leyral

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.