fbpx
jeudi 23 janvier 2020
A VOIR

|

​La Spres en liquidation judiciaire

Publié le

Publié le 13/03/2017 à 15:30 - Mise à jour le 13/03/2017 à 15:30
Lecture < 1 min.

La société polynésienne, d’études et de services (Spres) a été placée en liquidation judiciaire, comme l’ont annoncé nos confrères de Tahiti Infos.

La Spres n’a pas réussi à honorer son plan de continuation qui avait été mis en place depuis son placement en redressement judiciaire en  septembre 2014. Néanmoins, lundi, le tribunal de commerce a accepté, malgré la mise en liquidation, un maintien de l’activité pour une durée d’un mois, renouvelable. Ce sursis évite aux 120 salariés de se retrouver sans emploi dès aujourd’hui et pourrait permettre à d’éventuels repreneurs de se manifester et soumettre au liquidateur une offre précise avec, peut-être, la sauvegarde des emplois.

Une hypothèse très aléatoire. Si rien ne bouge durant cet ultime sursis, les actifs de la société seront mis aux enchères et les contrats de travail des employés interrompus.

Dans l’entourage de la Spres on explique cette situation économique par la baisse de la commande publique depuis 2011 et le chiffre d’affaire qui s’était alors effondré alors que les charges, notamment salariales, ne baissaient pas.
La société avait été présidée par Bruno Marty jusqu’en 2013, remplacé ensuite par Jacky Camalon lorsque Marty était devenu ministre de Flosse.

 

Bertrand Parent

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Réforme des retraites : des avocats en métropole font...

"Belloubet, ta réforme, non, non ! Avocats au combat aaaah ah !" : avec la même rage que les All Blacks, une cinquantaine d'avocats ont fait un haka mercredi sur le parvis du tribunal de Bobigny, pour dire leur colère face à la réforme des retraites.

Tampons et “cups”: l’Anses demande une information “plus claire”...

L'agence, qui s'était déjà penchée à l'été 2018 sur la sécurité sanitaire des protections féminines (tampons, serviettes hygiéniques, protège-slips et coupes menstruelles, ou "cups"), réitère...

Eto sur la scène du grand théâtre

On note d’abord son style, empreint de son chanteur préféré, Ben Harper... Eto est jeune et pourtant il s’est rapidement fait remarquer...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X