vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

​La gale en recrudescence en Polynésie

Publié le

Publié le 05/08/2016 à 8:37 - Mise à jour le 05/08/2016 à 8:37
Lecture < 1 min.

La gale humaine est une affection contagieuse qui se transmet par contact humain direct. Elle est due à un parasite qui pénètre la couche superficielle de la peau et se manifeste essentiellement par des démangeaisons et des lésions cutanées. 

Les cas de gale ne sont pas rares en Polynésie. Depuis le début de l’année 2016, 315 cas ont été recensés par le réseau de médecins sentinelles du bureau de veille sanitaire. Mais ce dernier note une forte recrudescence avec 37 cas déclarés rien que pour cette semaine. Rappelons que, bien traitée, la gale se soigne en deux à quatre semaines et les complications sont rares.

La leptospirose, elle aussi, persiste en Polynésie. 123 cas confirmés ont été répertoriés depuis janvier 2016. Ces dernières semaines, c’est surtout à Tahiti et à Raiatea que la maladie a sévi. Pour rappel, il s’agit d’une infection grave, parfois mortelle, causée par des bactéries (leptospires) pouvant pénétrer dans le corps lors de contacts de la peau avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats, cochons, vaches, chiens, …).
 

Rédaction web

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu