samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Vidéos – Flosse : « je pense que Fillon doit être très occupé avec des essayages de costumes… »

Publié le

Publié le 13/03/2017 à 13:42 - Mise à jour le 13/03/2017 à 13:42
Lecture 2 minutes

En préambule de notre entretien, Gaston Flosse rappelle que « le Tahoeraa Huiraatira est un parti de droite, nous n’avons jamais voté pour la gauche. Aujourd’hui il n’y a plus que deux candidats à droite : Marine Le Pen et François Fillon ».

Il y a deux semaines, la profession de foi des candidats Tahoeraa Huiraatira aux législatives a été adressée aux deux candidats, pour avis. Une profession de foi en deux points principaux :  tout d’abord l’évolution du statut de la Polynésie vers celui de pays associé. La Polynésie reste française avec plus d’autonomie et l’Etat garderait les compétences régaliennes. Puis le retour des aides financières de l’Etat à leur niveau initial, par exemple la dette nucléaire reviendrait à 18 milliards au lieu des 11 milliards actuels.

Marine Le Pen a répondu lundi à Gaston Flosse. Un courrier dans lequel elle se dit favorable aux deux principales exigences du Tahoeraa Huiraatira. Et conclut en disant « que les engagements que je prends sont de nature à permettre au Tahoeraa Huiraatira de soutenir avec conviction et sérénité ma candidature à la Présidence de la République. »

Plusieurs élus du Tahoeraa Huiraatira avaient déjà apporté leur soutien à la candidate du Front national par le biais de leur parrainages. A ce sujet Gaston répond qu« ‘il y a eu liberté à ce sujet-là ». Il rappelle que le député Tahoeraa, Jonas Tahuaitu a accordé son parrainage à Oscar Temaru tout comme le maire de Tubuai.
 

Le Tahoeraa Huiraatira se réunira mardi prochain en grand conseil pour choisir le candidat qu’il soutiendra lors de la présidentielle. Gaston Flosse espère recevoir la réponse de François Fillon avant la réunion. Lors de l’entretien le président du Tahoeraa Huiraatira a précisé que François Fillon n’a jamais répondu aux courriers du parti, depuis la primaire de la droite et du centre : « Pas une seule réponse, même pas un accusé de réception, rien. Mais je pense qu’il doit être très occupé avec des essayages de costumes… » 

Rédaction web avec Sam Teinaore

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.