fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Vidéo – Tevai Haumani, futur Président de la Polynésie ?

Publié le

Publié le 06/11/2017 à 16:49 - Mise à jour le 06/11/2017 à 16:49
Lecture 2 minutes

Tevai Haumani n’a peur de rien, et surtout pas d’une classe politique qu’il juge dépassée. Même s’il ne s’exprime pas en tahitien, ce jeune mormon dispose d’une belle éloquence, d’un contact facile et d’une simplicité qui plaît à ses interlocuteurs. Il pense pouvoir séduire les jeunes. D’abord par sa connaissance des réseaux sociaux, mais surtout par son programme. Ses trois premiers engagements de candidat sont une gouvernance collégiale, une transformation de Papeete, et l’industrialisation des îles dans une logique de développement durable.

Sa force ? Sa connaissance du monde de l’entreprise. Il travaille pour la société de Noni Morinda, mais ne s’étend pas sur le sujet. Il veut simplement appliquer une logique d’entreprise à la gestion du Pays. Et fonde son parcours sur trois piliers : la famille, l’entrepreunariat et la foi.

Tevai Haumani s’exprime avec aisance sur tous les thèmes que lui soumettent ses interlocuteurs d’un soir, des retraites (il prône un système de capitalisation) à la sécurité, en passant par l’éducation. Sur ces deux derniers points, un homme âgé, dans l’assistance, affirme qu’on devrait revenir à l’éducation stricte, “au balai niau”, pour éviter la délinquance. D’une voix douce, Tevai Haumani répond que c’est l’éducation qu’il a lui-même reçue, mais pas celle qu’il a choisie pour sa fille ; que les jeunes parents évoluent, et peuvent réussir à bien éduquer leurs enfants sans violence. En quelques minutes, et dans l’échange, il parvient à convaincre une bonne partie de la salle. En débat politique, il pourrait être un redoutable adversaire.

Son parti, “Notre Mouvement”, est né hier soir, devant une trentaine de sympathisants, au Pearl. Désormais, c’est sur Facebook qu’il propose de le rejoindre. Et de l’aider à constituer sa liste pour les élections territoriales. Il devra aller vite. Les Territoriales auront lieu en avril, et les anciens partis qu’il veut combattre sont déjà en ordre de bataille.
 

Mike Leyral

Ses premiers mots de candidat devant une caméra :

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X