samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Moetai Brotherson: « Il n’y aura pas d’alliance avec le Tahoeraa. »

Publié le

Publié le 05/06/2017 à 9:04 - Mise à jour le 05/06/2017 à 9:04
Lecture 2 minutes

Alors que samedi soir à l’annonce des résultats de la troisième circonscription, Vincent Dubois, candidat malheureux du Tahoeraa, avait appelé à voter pour Moetai Brotherson, au second tour, celui-ci, contacté ce mardi matin, indique que « Nous ne sommes pas dans une logique d’échanges et de négociations. En revanche, nous accueillons avec gratitude tous les soutiens, mais il n’y aura pas d’échanges de voix. Ce n’est pas dans notre culture ».

Pour preuve, dans une vidéo posté sur sa page FaceBook, intitulée ironiquement, « Mercato ou pas mercato » le candidat à la députation revient sur le sujet « qui en ce moment intéresse beaucoup les médias, et les Polynésiens », à savoir, « celui de l’éventuel mercato politique que certains ont déjà annoncé. » Comprendre une alliance entre le Tahoeraa et le Tavini pour le second tour des législatives.

« Pour ma part, explique Moetai Brotherson, (…) je considère que les électeurs ne sont pas des marchandises, qu’on négocie, qu’on échange, et que l’on vend. Un électeur, cela se respecte. (…) Je ne m’engage pas dans ses tractations là. »

Il préfère faire appel « à l’intelligence et l’esprit critique et au jugement » des électeurs. Et cela quelle que soit l’opinion politique de ceux-ci. Invitant les électeurs à consulter sa profession de foi, et éventuellement à le contacter, donnant dans ce but son numéro de téléphone et son email, le candidat insiste bien sur le fait, qu’il n’y aura « pas de négociations, ni d’arrangements dans les allées sombres (..) », précisant, « je fais les choses dans la transparence. »
 

Rédaction Web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.