jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Gaston Flosse : « L’Etat n’est pas notre ennemi commun… mais les injustices, oui »

Publié le

Publié le 29/10/2018 à 15:07 - Mise à jour le 29/10/2018 à 15:07
Lecture 2 minutes

La présence de Gaston Flosse à l’aéroport, vendredi 26 octobre, pour accueillir Oscar Temaru qui venait de se voir notifier son inéligibilité a crée la surprise. Accompagné d’un petit comité, il avait couronné son ennemi politique de toujours et l’avait assuré de son soutien. Un soutien réitéré, ce mardi : c’est ensemble que les deux hommes ont mené la conférence de presse qui avait pour objet l’annulation du jugement qui condamnait Pouvana’a a Oopa. « J’ai été invité par Oscar Temaru à venir à cette cérémonie parce que je crois que j’ai été le premier à me poser la question : est-ce que la décision du tribunal de révision des procès répond aux demandes, d’abord, de l’assemblée (de la Polynésie française, NDLR)^? », explique Gaston Flosse.  Il poursuit : « C’est important ! L’Assemblée, à l’unanimité, a émis, un vœu, et quand je regarde le voeu de l’assemblée et la réponse qui nous est faite aujourd’hui : ce n’est pas ce qui est demandé! Nous avons demandé de l’innocenter, de le réhabiliter… ce n’est pas du tout ce que nous avons ! »

Le leader orange n’a pas indiqué s’il participerait ou non au tour de l’île organisé samedi prochain par le Tavini Huira’atira, en hommage à Pouvana’a : « On n’en est pas encore là, on verra! » a-t-il répondu. 
 

Cette union entre les deux hommes pourrait-elle engager leurs deux mouvements politiques de manière durable ? Pour Gaston Flosse : « Pas du tout ! Je l’ai couronné à son arrivée, je le revois pour la deuxième fois ici, et c’est tout ! Il n’y a pas de rapprochement. Il se peut que sur des points bien précis, à l’assemblée, le Tavini et le Tahoera’a se mettent d’accord pour voter contre, nous abstenir, ou éventuellement voter pour… mais il n’y a rien sur la politique, sur les élections… pas du tout! On n’en parle pas! », affirme le président du parti au fei… Oscar Temaru ne partage pas ce point de vue… « On parle de beaucoup de choses. Il y a des fois des sujets importants qui passent à l’assemblée, et on est d’accord. On vote tous ensemble. Pourquoi pas ? Il faut discuter…Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ».  

Peut-on dire que les deux hommes ont un ennemi commun : l’Etat Français? Gaston Flosse réfute : « Le mot ennemi est trop fort, mais contre les injustices… oui. Oscar a été rendu inéligible, mais pourquoi est-ce que le compte d’Edouard Fritch a été approuvé, alors que tout le  monde le sait, il y a eu des irrégularités ? ».

Côté militants : les Oranges présents à la conférence de presse se comptaient sur le doigt d’une main, ce mardi… reste à savoir s’ils suivront leur président dans son nouveau revirement politique. 
 

Laure Philiber et Sam Teinaore 

L’interview de Gaston Flosse

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu