vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Vidéo – Gaston Flosse : « L’Etat n’est pas notre ennemi commun… mais les injustices, oui »

Publié le

Publié le 29/10/2018 à 15:07 - Mise à jour le 29/10/2018 à 15:07
Lecture 2 minutes

La présence de Gaston Flosse à l’aéroport, vendredi 26 octobre, pour accueillir Oscar Temaru qui venait de se voir notifier son inéligibilité a crée la surprise. Accompagné d’un petit comité, il avait couronné son ennemi politique de toujours et l’avait assuré de son soutien. Un soutien réitéré, ce mardi : c’est ensemble que les deux hommes ont mené la conférence de presse qui avait pour objet l’annulation du jugement qui condamnait Pouvana’a a Oopa. « J’ai été invité par Oscar Temaru à venir à cette cérémonie parce que je crois que j’ai été le premier à me poser la question : est-ce que la décision du tribunal de révision des procès répond aux demandes, d’abord, de l’assemblée (de la Polynésie française, NDLR)^? », explique Gaston Flosse.  Il poursuit : « C’est important ! L’Assemblée, à l’unanimité, a émis, un vœu, et quand je regarde le voeu de l’assemblée et la réponse qui nous est faite aujourd’hui : ce n’est pas ce qui est demandé! Nous avons demandé de l’innocenter, de le réhabiliter… ce n’est pas du tout ce que nous avons ! »

Le leader orange n’a pas indiqué s’il participerait ou non au tour de l’île organisé samedi prochain par le Tavini Huira’atira, en hommage à Pouvana’a : « On n’en est pas encore là, on verra! » a-t-il répondu. 
 

Cette union entre les deux hommes pourrait-elle engager leurs deux mouvements politiques de manière durable ? Pour Gaston Flosse : « Pas du tout ! Je l’ai couronné à son arrivée, je le revois pour la deuxième fois ici, et c’est tout ! Il n’y a pas de rapprochement. Il se peut que sur des points bien précis, à l’assemblée, le Tavini et le Tahoera’a se mettent d’accord pour voter contre, nous abstenir, ou éventuellement voter pour… mais il n’y a rien sur la politique, sur les élections… pas du tout! On n’en parle pas! », affirme le président du parti au fei… Oscar Temaru ne partage pas ce point de vue… « On parle de beaucoup de choses. Il y a des fois des sujets importants qui passent à l’assemblée, et on est d’accord. On vote tous ensemble. Pourquoi pas ? Il faut discuter…Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ».  

Peut-on dire que les deux hommes ont un ennemi commun : l’Etat Français? Gaston Flosse réfute : « Le mot ennemi est trop fort, mais contre les injustices… oui. Oscar a été rendu inéligible, mais pourquoi est-ce que le compte d’Edouard Fritch a été approuvé, alors que tout le  monde le sait, il y a eu des irrégularités ? ».

Côté militants : les Oranges présents à la conférence de presse se comptaient sur le doigt d’une main, ce mardi… reste à savoir s’ils suivront leur président dans son nouveau revirement politique. 
 

Laure Philiber et Sam Teinaore 

L’interview de Gaston Flosse

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Samuel Zijp, aito d’ultra-trail, veut relier plusieurs sommets de...

Samuel Zijp, athlète d’ultra-trail, s’est lancé le défi de relier plusieurs sommets de Tahiti à pied en moins de 28 heures ce week end. Pour cet "Air Tahiti Nui Summits Challenge", il sera accompagné de deux amis, mais il espère que plusieurs personnes les rejoindront pendant la course pour partager la passion du sport avec eux.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV