mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Vidéo: Edouard Fritch: « Je veux bâtir mon gouvernement autour de trois blocs »

Publié le

Publié le 18/05/2018 à 8:56 - Mise à jour le 18/05/2018 à 8:56
Lecture 2 minutes

Avec 39 voix, Edouard Fritch s’est vu porté à la tête du Pays par les élus de sa majorité Tapura, mais aussi par une voix venue de l’autre parti autonomiste, le Tahoera’a. C’est donc avec une large majorité et les coudées franches qu’il va entamer ce nouveau quinquennat.

« Le mérite revient à nos électeurs du Tapura et surtout à nos représentants à l’assemblée (…) c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai vécu cette matinée. »  explique l’homme fort du Pays. Revenant sur la campagne qui a été quelque peu houleuse, il estime que celle-ci « a vraiment été difficile. », se demandant s’il fallait « en arriver jusqu’à ce niveau d’échange entre les différents candidats. »

Faisant allusion aux discours prononcés vendredi matin à l’apf de la part des deux autres prétendants au poste, à savoir Geffry Salmon pour le Tahoeraa et Oscar Temaru pour le Tavini, le président du Pays espère que c’était « le dernier round. », et qu’il était temps « de baisser les fanions et de mettre en avant le drapeau du Pays ».

Concernant la 39ème voix surprise venu renforcer la majorité présidentielle, Edouard Fritch tempère. « Je ne sais pas d’où elle vient (…) je ne veux pas paraître comme celui qui veut être hégémonique et ramasser tous les élus ». Quant à  savoir si il était prêt à accueillir les élus Tahoeraa qui désireraient rejoindre son groupe, il se déclare ouvert mais, « c’est le groupe Tapura qui décidera, je ne veux pas perturber la cohésion de celui-ci, ni vexer mes électeurs. »

Autre sujet abordé, la composition de son gouvernement qu’il devrait annoncer mercredi. Sur la parité, il espère l’atteindre, reconnaissant que cela n’allait pas être facile. « Il y aura des femmes, je veux constituer un gouvernement autour des axes que nous avons développés ». La famille, le rattrapage social, les SDF, la jeunesse et les seniors, autant de défis qu’il compte mener à terme.

Il compte bâtir son gouvernement autour de trois blocs. Le premier bloc sera plus axé sur le social. « Je veux constituer une certaine logique autour de la problématique du social dans notre pays, et il faut que cela soit lié. Il part du problème de la famille et il fini par la santé, voire même de la prévention puisque tout cela est lié ».

Autre bloc, l’économie bleu. « Il faudra que l’on regarde comment, avec l’économie et les finances, nous puissions avoir des liens faciles à gérer de façon à ce que les finances du Pays soient à la disposition de ceux et celles qui veulent développer le Pays, donc des investissements. »

Troisième et dernier bloc, « des ministères de soutien qui apporteront les moyens qui satisferont l’ensemble de nos ministères. J’essaie d’imaginer quelque chose qui va quelque peu changer la vision des ministères. Ce ne sera plus portefeuilles par portefeuilles comme il a toujours été fait, mais ce sera par priorité. »
 

Rédaction web

infos coronavirus