mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

VIDÉO- Edouard Fritch : « C’est un gouvernement qui va courir après les résultats »

Publié le

Publié le 22/05/2018 à 15:02 - Mise à jour le 22/05/2018 à 15:02
Lecture 2 minutes

Edouard Fritch a expliqué en marge de l’annonce de la composition de son gouvernement que le choix avait été « difficile ».
 
« Je souhaitais qu’il y ait de la continuité, donc je voulais des personnes qui soient déjà un peu au courant de ce qui se passe (…) J’ai tous les ingrédients pour que la continuation de l’action du gouvernement soit effective », a-t-il dit.
 

 

Parmi les nouveaux visages : Isabelle Sachet qui hérite du portefeuille de la Famille et des Solidarités, en charge de l’Egalité des chances. Un aboutissement pour cette directrice d’école.
 
« C’est beaucoup d’émotion mais cela ne me fait pas peur. Cela fait des années que je travaille pour les familles », a-t-elle déclaré, « je vais bâtir mon projet pour les cinq années à venir. J’ai commencé à y réfléchir mais je ne peux pas en dire plus pour le moment »
 

René Temeharo fait, lui, son retour au gouvernement en tant que ministre de l’Equipement, en charge des Transports terrestres. Sa mission ? « Donner du travail aux entreprises et une impulsion au niveau des infrastructures qui ont besoin, soit d’être rénovées, soit améliorées ».
 

Du côté de l’opposition, le Tahoera’a a préféré boycotter l’événement. Les élus du Tavini, tel Moetai Brotherson, étaient, eux, présents : « Je pense que c’est un geste appréciable qui a été fait de présenter le gouvernement aux représentants de l’Assemblée ».
 
Si celui-ci s’est félicité de la nomination d’Isabelle Sachet, qu’il « apprécie beaucoup », il a regretté qu’il y ait « deux condamnés dans ce gouvernement ». « C’est juste un constat. C’est dit sans aucune haine », a-t-il conclu.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’ « exploit » d’un navigateur à Hiva Oa à bord...

Son voilier de quatre mètres, qu'il a conçu et construit lui-même pour 4 000 euros (environ 477 000 Fcfp), ressemble à une coquille de noix. Pourtant, Yann Quénet vient de traverser deux océans à bord de son "Baluchon" et déconfine à Hiva Oa, aux Marquises.

Déconfinement : les points-clés de la deuxième étape en...

Edouard Philippe a présenté jeudi la deuxième étape du déconfinement, lors de laquelle "la liberté redevient la règle et l'interdiction constitue l'exception", a-t-il indiqué, en se félicitant que les résultats sanitaires soient "bons". Toutes les restrictions qui demeurent doivent être réévaluées le 22 juin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV