lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Vers un partenariat entre le Tapura et La République en Marche

Publié le

Publié le 19/06/2019 à 12:49 - Mise à jour le 19/06/2019 à 12:49
Lecture < 1 min.

Dans un communiqué publié ce matin, le Tapura Huiraatira a annoncé travailler sur un accord de partenariat avec le parti d’Emmanuel Macron, La République en Marche.

C’est lors d’une rencontre ce jeudi à l’Elysée entre Edouard Fritch, Tearii Alpha, une délégation d’élus du parti, et Stanislas Guérini, le secrétaire général du parti En Marche que « les deux dirigeants de parti ont convenu de travailler sur un accord de partenariat qui devrait confirmer la volonté du Tapura de soutenir d’une manière franche et loyale la majorité présidentielle menée par Emmanuel Macron ».

« Pour cette première rencontre, Edouard Fritch a fait une présentation du paysage politique polynésien et de la manière dont le Tapura a géré les élections européennes en Polynésie française. Le Secrétaire général du parti En Marche a fait part de sa grande satisfaction des résultats obtenus, résultats qui méritaient d’être salués par les dirigeants du parti de Macron ».
 
Par ailleurs, le président du Pays a également rencontré Stanislas Cazelles, le conseiller outre-mer du président Macron, afin de parler de la rencontre prochaine entre les deux présidents. En effet, la modification de loi organique adoptée au Parlement fin mai recevra l’avis du Conseil constitutionnel le 27 juin, et Macron a invité Fritch le 5 juillet pour la signature de la promulgation du nouveau statut.

Avec communiqué

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.