samedi 1 octobre 2022
A VOIR

|

Communiqué

“Une méconnaissance manifeste du système éducatif polynésien” : le gouvernement répond à Tematai Le Gayic

Publié le

Dans un communiqué, le gouvernement est revenu sur les propos du député du Tavini Huiraatira, qui s'était montré critique sur les politiques éducatives en Polynésie française. Le gouvernement est notamment revenu sur l'adaptation des programmes, l'enseignement du fait nucléaire et les formations initiales.

Publié le 13/08/2022 à 11:12 - Mise à jour le 15/08/2022 à 9:25
Lecture < 1 min.

Dans un communiqué, le gouvernement est revenu sur les propos du député du Tavini Huiraatira, qui s'était montré critique sur les politiques éducatives en Polynésie française. Le gouvernement est notamment revenu sur l'adaptation des programmes, l'enseignement du fait nucléaire et les formations initiales.

Tematai Le Gayic, député de la 1ère circonscription de la Polynésie française, avait déjà fait part de sa sensibilité aux problèmes rencontrés par les étudiants polynésiens, soulignant le manque de moyens pour poursuivre les études ou le décalage persistant avec les étudiants de métropole.

Le député indépendantiste pointe notamment du doigt un système éducatif “pas adapté aux réalités polynésiennes. Nos étudiants font face à un manque et une inadaptation des filières proposées dans le Pays les obligeant à partir ou à choisir des filières par dépit”. Récemment, Tematai Le Gayic

Un point sur lequel le gouvernement a répondu, invoquant la loi organique et la convention Pays-État de 2016 en matière d’éducation, qui prévoient que le Pays adapte les programmes au contexte polynésien : la Polynésie française “a fait le choix des diplômes nationaux” dont la validation repose sur “des référentiels communs de compétences et de connaissances qui s’appliquent sur l’ensemble du territoire de la république française“.

Lire aussi : À l’Assemblée nationale, Tematai Le Gayic dénonce la précarité des étudiants polynésiens

Concernant l’enseignement du fait nucléaire, biaisé selon Tematai Le Gayic, le gouvernement rétorque que la question doit être “enseignée de manière objective et non partisane afin que les jeunes puissent avoir toutes les connaissances indispensables pour construire leur propre jugement“.

Enfin, le sujet des formations initiales dispensées en Polynésie française qui ne seraient pas adaptées au territoire, le bât blesse au niveau du schéma directeur des formations. Si la volonté du gouvernent est de former des jeunes diplômés et de créer les conditions de l’emploi local, le contenu et les moyens de ce schéma sont aussi sujets aux critiques de Tematai Le Gayic

Le gouvernement conclut sur une pique au jeune élu, en mentionnant les “actions et dispositifs qui semblent être ignorés de notre député“.

infos coronavirus