vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Un protocole d’entente entre la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie

Publié le

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le Vice-président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Gilbert Tyuienon, ont signé, jeudi, à la Présidence, un protocole d’entente entre la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie.

Publié le 13/12/2019 à 9:47 - Mise à jour le 13/12/2019 à 9:54
Lecture 3 minutes

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le Vice-président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Gilbert Tyuienon, ont signé, jeudi, à la Présidence, un protocole d’entente entre la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie.

Par cette signature, les gouvernements de Polynésie française et de Nouvelle-Calédonie manifestent une volonté partagée de construire des relations notamment dans les domaines économique, social, culturel, sportif, de la santé, institutionnel et environnemental.

« Les relations et les visites entre membres de gouvernement de nos deux collectivités préfigurent de nos besoins d’échanger et de s’inspirer de nos expériences respectives pour développer nos territoires. Aujourd’hui, tout semble propice à ce que nous puissions aller plus loin dans nos relations. La signature de ce protocole d’entente entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française affirme ainsi une volonté politique entre nos deux Pays », a indiqué Edouard Fritch dans son allocution.

Le Président a mis en exergue le fait que les échanges récents entre membres du gouvernement était un signe fort de la volonté mutuelle de mieux se connaître et de s’apprécier. La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, s’est ainsi rendue en Nouvelle-Calédonie, en mars dernier, afin d’observer le mécanisme de protection de l’emploi local dans le cadre de la rédaction des lois de Pays sur le même sujet.

La Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, a souligné le Président, partagent des défis communs aux territoires insulaires du Pacifique et des caractéristiques communes en tant que collectivités autonomes francophones. « Nous souhaitons véritablement ouvrir une nouvelle ère de fraternité océanienne durable et bénéfique pour nos populations, nos institutions, nos communes et nos économies. La signature de ce protocole est un premier pas vers cet objectif ambitieux », a ajouté le Président.

Un accord-cadre de partenariat devrait ensuite être signé en avril prochain, lors de la visite en Polynésie du président de la République.

infos coronavirus