samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Un parrainage inattendu pour Oscar Temaru

Publié le

Publié le 01/03/2017 à 15:20 - Mise à jour le 01/03/2017 à 15:20
Lecture 2 minutes

Faute de consigne du Tahoeraa Huiraatira, les élus orange commencent à envoyer leurs parrainages : Sandra Lévy-Agami à Marine Le Pen, Fernand Tahiata à Oscar Temaru. Comment expliquer un tel grand écart politique ? Selon Sandra Lévy-Agami, Gaston Flosse aurait laissé la liberté de parrainage à ses élus « tant que c’est pour un candidat de droite ».

Problème : Marine Le Pen est à l’extrême-droite, et Oscar Temaru plutôt classé à gauche. Mais Fernand Tahiata dit respecter un engagement qu’il aurait donné au maire de Faa’a.

Chez les autres partis, certains soutiens se sont dévoilés cette semaine. Jacky Bryant, de Heiura Les Verts, milite pour Benoit Hamon, du PS, et réunira un comité de soutien la semaine prochaine ; Teiva Manutahi, de Porinetia Ora, préfère Debout La République et Nicolas Dupont-Aignan ; Heimana Garbet a créé un comité de soutien en faveur d’un candidat d’En Marche, Emmanuel Macron, dont le représentant Max Dubois sera sur le plateau du Grand JT de TNTV ce dimanche.

Côté Tapura Huiraatira, on suit toujours officiellement François Fillon. Mais les déboires judiciaires du candidat LR ont provoqué de nombreux désistements parmi ses soutiens, souvent au nom de la probité. Le Tapura se réunit jeudi soir, une réunion prévue de longue date dans le cadre des législatives, et il pourrait être question du maintien, ou non, de ce soutien.

Quant à Marine Le Pen, elle est toujours soutenue par l’antenne locale de son parti, Te Nati Bleu Marine, et son représentant Eric Minardi.

Parmi les candidats majeurs, seul Jean-Luc Mélenchon ne dispose pas de soutien local.

Attention toutefois à ne pas confondre soutiens et parrainages : un élu peut parrainer un candidat pour lui permettre de se présenter, dans un simple souci de représentation démocratique, sans pour autant lui accorder son soutien politique et sa voix. C’est le cas de Fernand Tahiata, qui reste autonomiste même s’il parraine Oscar Temaru.

Sandra Lévy-Agami, elle voit plusieurs atouts pour la Polynésie (financement de la PSG, dette nucléaire, respect des conventions Etat/Pays) dans le programme de Marine Le Pen : « c’est une candidature qui pourrait être bénéfique pour la Polynésie française » a-t-elle déclaré à TNTV.
 

Mike Leyral & Laure Philiber

 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.