dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Un milliard de plus pour la Polynésie

Publié le

Publié le 31/08/2016 à 16:11 - Mise à jour le 31/08/2016 à 16:11
Lecture < 1 min.

C’est un engagement de l’Etat qui date de 1996, l’année des derniers essais nucléaires. A l’époque, le Président de la République était Jacques Chirac, et il était proche du Président polynésien, Gaston Flosse. Mais la rente nucléaire, qui a plusieurs fois changé de nom, a aussi souvent baissé, au gré des gouvernement successifs. Vingt ans plus tard, elle a presque été réduite de moitié.

En 2016, elle s’élève à 9,6 milliards Fcfp. Mais dans le projet de loi de finances 2017, elle est portée à 10,8 milliards. Autre engagement de l’Etat, souligné par le Haut-commissariat : la DGA est « sanctuarisée« . Autrement dit, plus besoin de la renégocier chaque année. Ce montant ne devrait plus évoluer. C’était une demande d’Edouard Fritch, qui, juste après avoir rencontré Barack Obama  à Hawaï, a dû apprendre la nouvelle avec satisfaction.

Trois engagements de François Hollande, également liés à la question nucléaire, sont encore à l’étude. Il s’agit du financement du service oncologie à l’hôpital du Taaone ; de la création d’un mémorial ; et surtout de la révision de la Loi Morin, pour indemniser les vétérans du CEP.
 

Mike Leyral

Ecoutez les précisions de Nuihau Laurey – Vice-président du gouvernement de la Polynésie française

infos coronavirus