samedi 28 mars 2020
A VOIR

|

Teva Rohfritsch dépose sa liste… avec les 1er et 2ème adjoints du conseil municipal de Punaauia

Deux candidats majeurs dans la commune de Punaauia ont déposé leur liste à la DIRAJ, ce mardi. Le Vice-président, Teva Rohfritsch, tête de liste de Tamarii Punaauia, et l’actuel maire, Simplicio Lissant...

Publié le 25/02/2020 à 16:26 - Mise à jour le 25/02/2020 à 16:48

Il travaille dans l’ombre : le vice-président, Teva Rohfritsch, n’a toujours pas présenté sa liste pour les prochaines municipales, au grand public et à la presse. A moins de trois semaines du premier tour, on peut dire que le candidat du parti de la majorité maintient un certain suspens! Le leader de Tamarii Punaauia a néanmoins déposé, en fin de matinée, sa liste à la Direction de la Réglementation et des affaires juridiques.

S’il attend la validation de sa liste par les services du Haut-Commissariat pour l’officialiser, il était accompagné, à la DIRAJ, par les actuels 1er et 2ème adjoints au maire de Punaauia : Aitu Pommier et Tatiana Dubois. D’autres adjoints actuels et représentants à l’Assemblée figureraient dans l’équipe.

« C’est la deuxième fois que je constitue une liste, pour me présenter devant nos électeurs de Punaauia, pour cette fonction de maire », explique le leader de Tamarii Punaauia, Teva Rohfritsch, également candidat en 2014. Il avait alors obtenu près de 20% des suffrages au 1er tour. « J’ai été élu par deux fois, à l’Assemblée, en tant que représentant de Punaauia et de Faa’a. Je crois pouvoir dire que je « siège » un peu pour notre belle commune également au sein du gouvernement. Je souhaite proposer à la population de nouveaux projets, une nouvelle façon de gérer notre commune, peut-être plus de proximité et plus d’écoute… J’espère que les électeurs répondront à cet appel que je leur lance, et qu’ils me donneront leur confiance ».

Le vice-président, qui arpente les quartiers de la deuxième commune de Polynésie depuis quelques semaines, ajoute: « Cette campagne se passe super bien, on est très très bien reçus! Je fais beaucoup de terrain : plutôt du porte-à-porte que de grandes réunions, et je voudrais remercier notre population, parce-que quel que soit le vote que chacun fera, en son âme et conscience, nous sommes toujours bien reçus. Parfois avec des drapeaux et des couleurs concurrentes, mais tout de même, nous sommes vraiment bien reçus! Ce dialogue, cette proximité, cette écoute, c’est ce que j’ai tenu à privilégier avec nos habitants de Punaauia, et c’est comme tel que je suis reçu aujourd’hui. La notion de Tamarii Punaauia, c’est finalement que nous sommes tous des enfants de Punaauia : de souche, d’adoption, que l’on ait choisi d’y vivre ou que l’on y soit né, ce qui est important, c’est de rétablir cette communauté, cette union, pour Punaauia. Parce-qu’unis, nous pouvons tous faire de grandes choses, et c’est le message que je porte »!

infos coronavirus

REPLAY

LES PROGRAMMES TV

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Moetai Brotherson s’entretient avec Annick Girardin

Hier, lors de la session à l’Assemblée, il a été question du silence de l’État face aux demandes du Pays, lui aussi confronté à cette crise du Covid-19. Et ce matin, les parlementaires Polynésiens ont pu s’entretenir durant une heure avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, en conférence téléphonique. Tous les sujets ont été abordés, nous explique Moetai Brotherson. Il annonce notamment que les touristes naufragés ne seront pas laissés pour compte, et que des vols exceptionnels devraient être organisés.

Covid-19 : ces touristes livrés à leur sort

Ils ne savent plus à quel saint se vouer. Les touristes encore présents au fenua souhaitent rentrer chez eux mais peinent à trouver des solutions, ou ne seraient-ce que des réponses à leurs questions. Les métropolitains surtout, se sentent complètement laissés à l’abandon.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV