lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Territoriales : le sport avant le vote à Papara

Publié le

Publié le 05/05/2018 à 13:27 - Mise à jour le 05/05/2018 à 13:27
Lecture 2 minutes

Pour le club de Badminton de Papara, s’entraîner dans la salle Lehartel chaque dimanche est devenu une routine. Et même pour ce deuxième tour, pas question de changer ses habitudes. Le sport prime avant tout. « J’aime mon sport. Je viens d’abord au sport et après ce sera le vote » explique Alban. Même chose pour Diana :  « D’abord le badminton, ensuite voter. » 

Rodrigue, lui s’abstiendra de voter. Fatigué des promesses non tenues des politiciens, il a choisi de passer la journée à mouiller le maillot.  « Ce matin j’ai déposé ma femme en ville comme on vote à Papeete. Mais moi je n’ai pas voté (…) Personnellement, ça ne me dit plus rien. C’est comme si le vote du peuple avait été bafoué ». 

Du côté du spot de surf à Taharuu, les conditions des vagues ne sont pas optimales, toutefois  les riders préfèrent rester dans l’eau plutôt que dans les isoloirs. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont se soustraire à leur devoir de citoyen, c’est juste une question d’organisation. « Dès le matin, on pense à aller surfer. Après on fera notre devoir de citoyen et on ira voter (…) On essaie évidemment d’aller voter quand il y a le moins de personnes possible, pour que ça aille assez vite », explique Hervé, planche sous le bras. 

Sur le green d’Atimaono, le scénario reste identique. On parfait son swing avant d’aller voter. « Je pense qu’il faut voter aujourd’hui. C’est très important », souligne Alain. Je vais voter cet après-midi. Un petit pot de golf et après on ira voter »

Malgré la réticence de certains d’aller voter, la participation à midi à Papara était de 28 % soit 22 électeurs de plus par rapport au premier tour à la même heure. Dans cette commune, les sportifs du dimanche ont jusqu’à 19 heures pour se rendre aux urnes.
 

Rédaction web avec Oriano Tefau et Thierry Teamo

 

infos coronavirus