dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Terres rares : pour l’UPLD, Pau Langevin nous prend pour « des nodules »

Publié le

Publié le 19/11/2015 à 17:21 - Mise à jour le 19/11/2015 à 17:21
Lecture 2 minutes

Dans un communiqué, l’UPLD réagit à la lettre de la ministre George Pau Langevin concernant les terres rares. Le groupe indépendantiste estime que la ministre des Outre-mer les prend pour « des nodules ». 

« Dans un courrier qui dit tout et son contraire, la ministre George PAU-LANGEVIN pense que nous n’avons pas déjà lu le Statut, et que nous ignorions le décret de 1959 ou encore l’article R. 1333-1 du code de la défense fixant les matériaux dits stratégiques.
C’est vraiment nous prendre pour des « nodules », car depuis 1986, notre président, Oscar, Manutahi TEMARU parle de ces sujets. Mais, tout comme les Européens croient avoir « découvert » la Polynésie, madame la ministre croit visiblement nous faire découvrir les matériaux stratégiques.
Ce qu’elle oublie de nous rappeler, c’est que le décret de 1959 peut être changé à loisir par le premier ministre sur instruction du Président de la République, sans qu’aucun recours constitutionnel, ni recours légal ne puisse être opposé.
Elle oublie également, ou feint d’ignorer que, depuis 1959, l’État de l’art en matière de Nucléaire, et de Défense ont largement évolué et qu’en conséquence, la liste des éléments de la table périodique supposés « stratégiques » peut varier du tout au tout en un trait de plume.
En un mot comme en cent, si demain le ‘Omoto permettait de construire des appareils ou engins militaires stratégiques, croyez bien que le coco serait ajouté illico-presto à la liste des « matériaux stratégiques ».
Et ce, sans consultation aucune de notre pseudo-gouvernement dont le réel Président s’appelle à vrai dire François HOLLANDE.
Par ailleurs, Madame la ministre a une vision bien cartésienne et administrative de la géologie. Car enfin, si un gisement de terres rares « non stratégiques » (aujourd’hui) contient un pour cent d’un minerai stratégique, pensez-vous vraiment qu’il y aura une quelconque distinction ? Non, évidemment non. L’ensemble du gisement sera déclaré stratégique.
Madame la ministre peut nous faire la leçon tant qu’elle veut. Elle peut même nous faire de belles promesses d’équité et de bénéfice pour nos populations. Un Président de la République avant elle avait donné sa parole sur une « dette éternelle » qui aujourd’hui s’étiole. Un ministre des outre-mer avait donné sa parole sur des mesures compensatoires du retrait unilatéral de l’ITR …
Nous savons tous que ces paroles sont enfouissables à loisir dans les profondeurs abyssales de la raison d’État. »
 

(Communiqué de presse)

infos coronavirus