mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Statut de la Polynésie : le Sénat adopte « la reconnaissance » du « fait nucléaire »

Publié le

Publié le 12/02/2019 à 9:12 - Mise à jour le 12/02/2019 à 9:12
Lecture 2 minutes

« La reconnaissance du fait nucléaire répond à une attente très forte de la population et des élus de la Polynésie française », a déclaré la ministre des Outre-mer Annick Girardin.
De 1966 à 1996, les atolls de Mururoa et Fangataufa ont été le théâtre de 193 essais nucléaires, qui ont eu des effets sur la santé et l’environnement des populations.

La réforme du statut d’autonomie passe par deux projets de loi (l’un organique, l’autre ordinaire) dont le Sénat a terminé l’examen mercredi en fin d’après-midi. Le vote sur l’ensemble des textes aura lieu mardi prochain.
Ces textes comportent « quelques symboles forts et une multitude de dispositions techniques », a résumé le rapporteur LR de la commission des Lois Mathieu Darnaud.

La mesure phare du projet de loi organique confirme, dans son article premier, « la reconnaissance de la contribution de la Polynésie française à la construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation » et rappelle que les conséquences « doivent être prises en compte dans tous les domaines ».

« Inscrire le fait nucléaire dans cet article 1er de la loi organique c’est orner l’oreille de Marianne de la fleur de tiare », a déclaré Robert Laufoaulu (Indépendants).
« Les déclarations de reconnaissance symboliques sont nécessaires », a souligné Guillaume Arnell (RDSE à majorité radicale).
Les orateurs ont salué dans ces textes « un nouveau pas en avant » (Jean-Pierre Sueur, PS), des dispositions « qui vont dans le bons sens » (Esther Benbassa, CRCE à majorité communiste).

Mais ils ont été nombreux à regretter qu’ils n’aillent pas assez loin. « La reconnaissance est un vœu pieu dépourvu de toute portée normative« , a souligné Mme Benbassa. « On est un peu frustré », a reconnu la sénatrice de Polynésie Lana Tetuanui (centriste).

Avec AFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Bac 2020 : l’oral de français annulé, le contrôle...

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas cette année d'épreuve orale de bac de français pour les lycéens de Première. Comme pour les autres épreuves du bac 2020, le français sera noté en fonction du contrôle continu pour les 2 008 élèves de Première en Polynésie.

Taiarapu-Ouest : 5 listes fusionnent pour contrer celle arrivée...

Au premier tour des municipales, le maire sortant était arrivé second avec 717 voix de retard sur le premier. Pour renverser la vapeur, il a alors décidé de fusionner avec les 4 autres listes toujours en course, mais au prix de son siège de maire de la commune.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV