jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Solidarité, modernisation et développement économique au programme du DOB

Publié le

Publié le 28/10/2018 à 16:35 - Mise à jour le 28/10/2018 à 16:35
Lecture 2 minutes

L’assemblée de la Polynésie française était réunie, ce lundi en séance plénière, pour le débat d’orientation budgétaire (DOB) préalable au vote du budget primitif de l’année 2019. En somme, il s’agit d’un document stratégique de 334 pages qui détaille les plans d’action du gouvernement, et donc où celui-ci compte placer l’argent public.
 
Et pour l’exercice 2019, trois grands axes se dégagent, à commencer par tout un pan sur la solidarité, avec la mise en place d’une branche maladie unifiée, une stratégie Handicap-Inclusion 2019-2023 qui sera présentée en décembre au Conseil du handicap, un schéma directeur des matahiapo et d’autres mesures en faveur des jeunes, des activités associatives et sportives, de la prévention, du logement, de l’éducation et bien évidemment de l’emploi avec le maintien des emplois aidés. Une réforme concertée du code du travail sera également initiée en 2019 afin d’obtenir une réglementation en phase avec son temps et les nouveaux métiers qui ont émergé ces dernières années.
 
Le deuxième axe concerne la modernisation de l’administration et de la société en général. Concernant l’administration, il s’agira d’accélérer son virage digital et de simplifier les procédures pour mettre fin au parcours du combattant en mettant en place notamment un réseau inter-administratif. Pour la société, il s’agit d’améliorer le service Internet haut débit et de mettre en place des dispositifs en faveur de l’inclusion numérique afin que chacun puisse disposer des connaissances de base pour bénéficier de ces progrès.
 
Enfin, le troisième axe est celui du développement économique avec une action davantage orientée vers l’accompagnement de l’initiative privée. Il s’agira également de se recentrer sur le tourisme et l’économie bleue, avec notamment le développement de la flottille de pêche ou encore le soutien aux perliculteurs.
 

Rédaction web, avec communiqué

infos coronavirus