dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

Sébastien Lecornu à Tahiti : le nucléaire, « c’est un gros dossier qui m’attend »

Publié le

Sébastien Lecornu est en Polynésie. Arrivé ce jeudi soir, il s'est exprimé brièvement devant les médias sur les défis qui l'attendent durant son premier séjour en tant que ministre des Outre-mer.

Publié le 06/05/2021 à 21:57 - Mise à jour le 07/05/2021 à 10:39
Lecture 2 minutes

Sébastien Lecornu est en Polynésie. Arrivé ce jeudi soir, il s'est exprimé brièvement devant les médias sur les défis qui l'attendent durant son premier séjour en tant que ministre des Outre-mer.

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est arrivé ce jeudi soir à Tahiti avec une toute petite délégation, composée de 4 personnes. Tous vaccinés, ils n’auront pas à rester en isolement. En revanche, comme le protocole sanitaire en vigueur au fenua l’exige, le ministre s’est plié à un test à l’aéroport.

Il s’agit de la première visite de Sébastien Lecornu en Polynésie en tant que ministre des Outre-mer. La dernière fois en 2019, Sébastien Lecornu s’était rendu en Polynésie en tant que « ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales ».

Ce jeudi soir, Sébastien Lecornu a été accueilli par le haut-commissaire Dominique Sorain et le président du Pays Edouard Fritch qui l’a couronné dès sa descente d’avion et a échangé quelques mots avec lui sur un ton léger. Le président de l’assemblée Gaston Tong Sang et la ministre du Tourisme Nicole Bouteau notamment étaient également présents.

Le ministre des Outre-mer restera 10 jours en Polynésie. Une visite durant laquelle il se rendra entre autres à Bora Bora et aux Marquises. Une rencontre sur le nucléaire est également prévue. « Ça fait partie des gros thèmes qui m’attendent cette semaine. Quand j’étais secrétaire d’Etat à l’écologie j’ai eu l’occasion déjà de travailler ici même avec l’ensemble des élus et des acteurs de ce dossier sur le suivi environnemental du fait nucléaire. Désormais le sujet est beaucoup plus large. Un livre est venu tous nous resecouer. Beaucoup ici. Mais je vous prie de croire qu’un jeune ministre de 34 ans aussi a été secoué par ce qui a été dit. Et donc on va reprendre le temps de travailler (…) On aura des rencontres importantes (…) J’aurai un certain nombre de propositions à faire », a déclaré Sébastien Lecornu à ce sujet.

Concernant la crise sanitaire en Polynésie, le ministre souligne que la gestion a été commune. Il estime que le seul moyen de « s’en sortir » est la vaccination. « Il ne manque pas de doses en Polynésie. Il y a eu un effort important accompli par le Gouvernement de la République française pour que le Pacifique : Wallis-et-Futuna, la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie soient prioritaires considérant que le très grand éloignement vis à vis de l’Hexagone commandait un effort logistique important. Aujourd’hui il y a des doses. (…) Il y a des bras pour injecter ces doses. Maintenant il faut tendre le bras pour avoir la dose. je conteste et je condamne les mouvements complotistes de celles et ceux qui font peur sur la vaccination. La vaccination doit rester une liberté. Ceux qui le veulent et ceux qui ne le veulent pas. C’est très bien. Mais il ne faut pas raconter n’importe quoi sur la vaccination parce que c’est le seul moyen de se protéger (…) », a déclaré Sébastien Lecornu.

Cette visite au fenua permettra à Sébastien Lecornu de préparer la venue du Président de la République Emmanuel Macron prévue en août. « Le Président de la République se rendra cet été ici en Polynésie française. (…) j’ai à coeur de rencontrer l’ensemble des acteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, religieux… bref toutes celles et ceux qui font la Polynésie française, pour préparer au mieux la visite présidentielle et faire des propositions le cas échéant de séquences à Emmanuel Macron pour sa visite officielle. »

Vendredi, le ministre se rendra au centre de vaccination de Pirae et échangera avec les fonctionnaires en charge du contrôle des voyageurs.

L’interview complète du ministre à son arrivée à Tahiti

Suivez la visite du ministre en Polynésie, étape par étape dans notre liveblog en cliquant ICI

infos coronavirus