dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Richard Tuheiava: “on a marqué d’une pierre blanche notre passage à l’ONU”

Publié le

Publié le 08/10/2016 à 16:08 - Mise à jour le 08/10/2016 à 16:08
Lecture < 1 min.

Ce déplacement à New York a permis à 18 indépendantistes et antinucléaires de prendre la parole devant la 4ème commission des Nations Unies. Ils ont insisté sur sur le manque d’autonomie de la Polynésie vis-à-vis de la France, et sur les conséquences des essais nucléaires.

Le projet de résolution, largement inspiré par les indépendantistes, doit être voté par l’assemblée générale de l’ONU en décembre. Il évoque la décolonisation, le nucléaire, ou encore l’exploitation des ressources naturelles par la Polynésie. Cependant, le président Edouard Fritch est aussi intervenu devant la 4ème commission pour défendre le statut d’autonomie et regretter la réinscription de la Polynésie française de la liste onusienne des territoires non autonomes à décoloniser.  Il n’a en revanche pas demandé officiellement de désinscrire la Polynésie de cette liste.

Pour Richard Tuheiava cependant, il en avait bien l’intention : “On a marqué d’une pierre blanche notre passage à l’ONU. On n’a jamais été aussi loin dans le développement de cette situation de territoire non autonome. Nous avons fait la démonstration, malgré la présence du  président Edouard Fritch et de sa tentative, finalement avortée (NDLR: désinscrire la Polynésie de la liste des territoires à décoloniser, selon l’UPLD) et bien nous avons fait la démonstration que bien entendu, la Polynésie est un territoire non autonome, et l’ONU n’avait pas eu tort en 2013 de nous réinscrire sur cette liste.”
 

Rédaction Web avec Esther Parau-Cordette

Rédigé par

infos coronavirus