samedi 13 août 2022
A VOIR

|

Réunion de travail entre le président du Pays et les trois députés

Publié le

Le président du Pays a reçu ce mardi matin Moetai Brotherson, Steeve Chailloux et Tematai Le Gayic, les trois députés de la Polynésie française. Une réunion de travail consacrée aux dossiers polynésiens "pour lesquels le soutien des députés est indispensable", indique la présidence par communiqué.

Publié le 12/07/2022 à 12:27 - Mise à jour le 12/07/2022 à 12:31
Lecture 2 minutes

Le président du Pays a reçu ce mardi matin Moetai Brotherson, Steeve Chailloux et Tematai Le Gayic, les trois députés de la Polynésie française. Une réunion de travail consacrée aux dossiers polynésiens "pour lesquels le soutien des députés est indispensable", indique la présidence par communiqué.

Edouard Fritch était accompagné de son conseiller juridique, Etienne Howan, et du secrétaire général du Gouvernement, Philippe Machenaud. Dès leur élection, les trois députés indépendantistes avaient fait savoir qu’ils étaient disposés à s’entretenir avec le président du Pays. Et la rencontre, ce mardi, fait suite à une invitation écrite qu’Edouard Fritch avait adressé aux trois parlementaires après leur élection. En près d’une heure, “dans une atmosphère cordiale”, précise la présidence, plusieurs dossiers ont été évoqués, dont les partenariats financiers avec l’État. Certains arrivent bientôt à échéance. Le chef de l’exécutif a particulièrement évoqué celui lié à la mise en place de l’Institut du cancer. Les discussions ont aussi porté sur “la solidarité nationale avec la situation préoccupante de la PSG” souligne la présidence, Edouard Fritch ayant le souci de “voir aboutir une nouvelle convention santé-solidarité État-Pays”. La question de la modernisation et de l’adaptation du statut de la collectivité a également été abordée, ainsi que l’accompagnement de la Polynésie française dans sa transition énergétique. Autre sujet évoqué : la citoyenneté et la mise en valeur de nos langues.

Côté exécutif, on indique que “le Président a souhaité être transparent avec les députés en leur exposant en détails les tenants et les aboutissants”. Du côté des trois parlementaires, on se dit “très content que la rencontre se soit faite“. “Il est important qu’on se voie”, assure Moetai Brotherson, “pour jeter les bases de notre coopération pour les années à venir“.

Lors de la rencontre, le vote par les trois députés de la motion de défiance, rejetée faut d’un nombre suffisant de voix, contre la Première ministre Elisabeth Borne à l’Assemblée nationale, n’a pas été évoqué. Mais le président Edouard Fritch n’en pense pas moins que “cette posture politique ne va pas faciliter le dialogue indispensable avec l’État”, fait-il savoir et “souhaite que les députés puissent dépasser les clivages politiques afin de défendre les intérêts supérieurs de la Polynésie française et des Polynésiens”.

“On est dans notre rôle d’opposition”, note Moetai Brotherson. Mais cela ne veut pas dire qu’on jouera l’opposition systématique“.

infos coronavirus