lundi 23 mai 2022
A VOIR

|

Remaniement ministériel : Edouard Fritch peine à trouver “un bon ministre de la Jeunesse”

Publié le

Pas de remaniement ministériel cette semaine. A la sortie du Conseil de prévention de la délinquance, le président Fritch a reconnu ne pas "être prêt". Il lui faut encore "trouver un bon ministre de la Jeunesse".

Publié le 25/01/2022 à 15:09 - Mise à jour le 25/01/2022 à 16:00
Lecture < 1 min.

Pas de remaniement ministériel cette semaine. A la sortie du Conseil de prévention de la délinquance, le président Fritch a reconnu ne pas "être prêt". Il lui faut encore "trouver un bon ministre de la Jeunesse".

Si on aurait pu s’attendre à un remaniement ministériel demain à l’occasion du conseil des ministres, le président Fritch a coupé court aux bruits de couloirs. Interrogé à l’issue du Conseil de prévention de la délinquance, il admet avoir des difficultés à trouver “un bon ministre de la Jeunesse”. “Je ne serai pas prêt pour la fin de la semaine. J’ai quelques candidats. J’ai besoin de quelqu’un qui suive cette jeunesse, qui soit d’abord jeune, qui comprenne le langage des jeunes, mais qui ait un minimum d’expérience, qui nous montre une belle image de cette jeunesse parce que je suis convaincu que 95% de notre jeunesse est bonne en Polynésie française” a-t-il déclaré.

“Nous parlons beaucoup de ces 5% qui nous causent des problèmes, mais l’image[de la jeunesse] est bonne. Donc il me faut encore trouver ce candidat, et je ne vous cache pas que c’est assez compliqué. J’ai les candidats sous la main, mais il faut que je fasse un choix” a ajouté le président du Pays.

Aucune date n’a été annoncée concernant ce remaniement ministériel. Pour rappel, Heremoana Maamaatuaiahutapu est actuellement le ministre de la Culture, de l’environnement, de la jeunesse et des sports en charge de l’artisanat. Aussi, depuis la démission de Nicole Bouteau en novembre dernier, aucun ministre du Tourisme, du travail, en charge des transports internationaux et des relations avec les Institutions, n’a été nommé. Ses portefeuilles ont donc été répartis entre Yvonnick Raffin pour le Tourisme, Christelle Lehartel pour le Travail et René Temeharo pour les relations avec les institutions.

infos coronavirus