mardi 23 juillet 2019
A VOIR

|

Réforme des retraites : le texte adopté par 39 voix pour

Publié le

Publié le 20/09/2018 à 13:40 - Mise à jour le 20/09/2018 à 13:40
Lecture 2 minutes

Le texte très attendu sur la réforme des retraites a été présenté ce vendredi à l’assemblée. La réforme a été adoptée par 39 voix pour, 17 contre et 1 abstention. Sur les 9 amendements proposés, 8 ont été votés. Le 9e, présenté par Angélo Frébault ex-syndicaliste et représentant Tahoeraa, a été rejeté. 
 

> Pas d’unanimité au Tahoeraa

À l’assemblée, les regards étaient justement tournés vers le parti orange… En commission santé, Angélo Frébault avait voté pour le texte alors que le Tahoeraa maintenait sa position contre la réforme.
Au vote général ce vendredi, Angélo Frébault a choisi de s’abstenir. “Pour la simple raison que mon amendement n’a pas été retenu, explique-t-il au micro de Tahiti Nui Télévision (…) On est là pour être une force de proposition, pour modifier la loi (…) L’intérêt pour le moment c’est celui des salariés.” 
“Les consignes du groupe Tahoeraa Huiraatira étaient de voter contre cette loi de Pays. Aujourd’hui monsieur Frébault s’est abstenu. Nous allons nous réunir pour discuter et voir comment on peut continuer dans cette manière d’opérer. Il est vrai que monsieur Angélo Frébault a déposé un amendement que nous avons soutenu et qui n’a pas été soutenu par la majorité. On en discutera par la suite”, a réagi Teura Iriti, présidente du groupe Tahoeraa à l’assemblée. 
 

> L’UPLD contre le texte

L’UPLD a voté contre le texte. Pour Éliane Tevahitua, il y a une “incohérence” dans le discours du président Edouard Fritch. Elle explique : “hier dans son discours, le président nous a annoncé qu’il avait réussi à créer 6000 emplois. Or, pour résoudre le problème du déficit de notre caisse de retraite, il manquait 3000 à 4000 emplois. S’il a pu créer 6000 emplois, le problème ne se pose plus. Il faut laisser tranquilles les travailleurs (…) je voulais mettre en évidence les incohérences du discours du président.” 

> Un comité de suivi bientôt créé

Pendant les débats avant le vote, le président Edouard Fritch a souligné : “Nous n’avons jamais dit que la solution que nous proposons est parfaite.(…) Nous ne proposons pas quelque chose de mauvais aujourd’hui. Perfectible, peut-être”.
Le comité de suivi des retraites devrait être créé “rapidement” pour “faire des propositions tous les ans, des propositions publiques, pour la sauvegarde du système des retraites”, explique la présidente de la commission santé Virginie Bruant. Ces propositions seront ensuite actées en conseil des ministres. 

Du côté des grévistes opposés au texte sur les retraites, la mobilisation était faible. À 11 heures, les quelques 200 personnes réunies devant l’assemblée avaient déjà quitté les lieux. 
 

Rédaction web (Interviews Sophie Guébel / Jeanne Tinorua)

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X