mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie : « accord politique » trouvé

Publié le

Publié le 02/11/2017 à 8:10 - Mise à jour le 02/11/2017 à 8:10
Lecture 2 minutes

« Nous avons ce soir un accord politique et, peut-être au-delà de cet accord politique, nous avons une confiance. C’est au moins aussi important. Il nous reste du travail et ce travail est difficile« , a déclaré le Premier ministre peu avant minuit, lors d’une déclaration à la presse, entouré de la ministre des Outre-mer Annick Girardin et des différents membres du Comité.
 
« Pour le mener à son terme, il faut une résolution de la part de l’ensemble des partenaires. L’Etat est déterminé à jouer tout son rôle. Je crois pouvoir dire (…) que cette confiance existe, qu’elle doit se développer, qu’elle doit s’accroître, mais qu’elle existe, et c’est l’élément le plus encourageant de cette longue journée« , s’est-il félicité.

Le processus de décolonisation progressif en cours dans l’archipel -français depuis 1853- doit déboucher, selon les termes de l’accord de Nouméa de mai 1998, sur un référendum d’autodétermination qui interviendra au plus tard en novembre 2018 (date précise non encore arrêtée).

La question du corps électoral du référendum figurait en tête de l’ordre du jour de la journée de discussions. D’autres questions ont également été abordées (présence d’observateurs de l’ONU au cours des opérations électorales en 2018, mise en place de bureaux de vote décentralisés, procurations…).
 
« Inscription d’office » des natifs
 
« L’accord politique » trouvé jeudi porte sur « l’ensemble de ces points« , a assuré le chef du gouvernement en remerciant « l’ensemble des délégations qui (y) ont toutes contribué« .

« Il demeure un débat sur la traduction juridique que devra prendre cet accord politique« , a ajouté Edouard Philippe. Ce débat « concerne le point particulier de l’inscription d’office » des natifs de Nouvelle-Calédonie « y ayant le centre de leurs intérêts matériels et moraux« , l’un des principaux points d’achoppement entre non indépendantistes et indépendantistes.
 
« Ce débat se poursuivra désormais lors de l’examen du projet de loi organique que le gouvernement prépare à présent » et qui « respectera scrupuleusement le cadre de l’accord politique » trouvé, a précisé le Premier ministre, qui a confirmé qu’il se rendrait fin novembre en Nouvelle-Calédonie.

Rédaction web avec AFP 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV