dimanche 20 juin 2021
A VOIR

|

Quelle est la mission de Joël Allain, le délégué coordinateur du Pays pour la table ronde sur le nucléaire ?

Publié le

C'est un défi de taille : Joël Allain a été nommé par le Pays comme délégué coordinateur de la table ronde sur le nucléaire qui se déroulera à Paris, en juin. L’ancien directeur d’EDT et d’Air Tahiti en dit plus sur le rôle qu’on lui a confié, les étapes préparatoires avant cette rencontre et ce qu’il en espère.

Publié le 14/05/2021 à 15:41 - Mise à jour le 14/05/2021 à 15:41
Lecture 2 minutes

C'est un défi de taille : Joël Allain a été nommé par le Pays comme délégué coordinateur de la table ronde sur le nucléaire qui se déroulera à Paris, en juin. L’ancien directeur d’EDT et d’Air Tahiti en dit plus sur le rôle qu’on lui a confié, les étapes préparatoires avant cette rencontre et ce qu’il en espère.

Sa mission est délicate et pourtant il a choisi de relever le défi : Joël Allain, aujourd’hui auto-entrepreneur, vient d’être nommé par le Pays pour coordonner une délégation qui partira à Paris rencontrer le chef de l’État sur la question du nucléaire : « En acceptant cette mission, en discutant avec Edouard Fritch, j’ai exigé que je puisse conserver une certaine neutralité. Parce que, ma mission, ce n’est pas d’avoir des idées, c’est de collecter les idées des autres. Et cette neutralité, il va falloir que je l’assume tout en étant le plus possible rigoureux », explique Joël Allain.

Mais avant de partir, il doit préparer cette entrevue avec les membres de la délégation. Ils n’ont pas encore été désignés mais les grandes étapes se dessinent.

« C’est un job qui va consister à réunir une base documentaire solide, à la partager avec tout le monde. Au cours d’une seconde réunion, faire discuter les gens, faire émerger les positions principales, les positions sur lesquelles on est d’accord, celles sur lesquelles on n’est pas d’accord. Et, lors d’une troisième réunion, de dire quelles sont leurs propositions », développe Joël Allain.

Car le sujet est difficile tant sur le plan historique que politique et social. Le nucléaire a bouleversé toute une société. Le dossier devra peser lourd dans la balance. « Là, l’occasion nous ait donné de mettre notre ligne à nous et de la mettre avec un bel hameçon, le plus bel appât possible pour essayer d’attraper le plus gros poisson possible. Et le plus gros poisson possible, c’est quoi ? C’est le plus de confort intellectuel pour la Polynésie pour qu’on soit moins divisé, mais c’est surtout pour qu’on trace une ligne de progrès pour les jeunes, pour les 20-30 ans qui viennent. Parce que les essais nucléaires ont perturbé la vie des Polynésiens pendant 30-40 ans. C’est pas trop demander à l’Etat que de compenser des choses, des bouleversements qu’il y a eu », souligne Joël Allain.

La table ronde est prévue à la fin du mois de juin. Une chance unique pour qu’enfin la vérité soit dite mais surtout que des réparations soient actées tant sur le plan sanitaire que social.

infos coronavirus