vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Primaires de la droite : Bruno Le Maire échange avec ses soutiens polynésiens

Publié le

Publié le 09/11/2016 à 10:42 - Mise à jour le 09/11/2016 à 10:42
Lecture 2 minutes

Mercredi soir, Bruno Le Maire a répondu aux questions de son comité de soutien au fenua. Une visioconférence était organisée à la mairie de Papeete. 

Éducation, question des transports pour les îles éloignés ou encore nucléaire avec les indemnisations et la reconnaissance par l’État de ses méfaits en passant par la réhabilitation de Pouvanaa a Oopa, le candidat à la primaire de la droite a répondu et conforté son comité de soutien. « Il veut accompagner les Polynésiens. Il a bien conscience qu’il faut être respectueux du statut d’autonomie. Ce statut est un bon statut. Il faut le faire évoluer peut-être, mais avec l’État et avec les moyens de l’État. Notre développement passe par cette contribution que la France va nous donner pour les années qui viennent et c’est très important que Bruno Le Maire soit au rendez-vous le moment où il sera élu Président », estime Jérôme Poullet-Osier, référent du comité de soutien local à Bruno Le Maire

Au fenua, Bruno Le Maire est soutenu par Tauhiti Nena actuellement en Nouvelle-Zélande et son parti Tau Hoturau. La décision a été prise de soutenir le « candidat du renouveau », tel que se présente Le Maire. Une image qui visiblement plaît à l’ancien membre de l’UPLD, désireux de rassembler autour d’une troisième voie des gens d’horizons différents. « C’est un homme jeune, un homme intègre, qui porte un véritable projet présidentiel, ambitieux. Et les jeunes, comme nous, aimons ce qui convient au renouveau politique. le renouveau politique c’est quelque chose qui nous parle parce qu’on voudrait faire évoluer les choses, faire bouger les lignes », explique Jérôme Poullet-Osier. 

Pour Bruno Le Maire et son comité de soutien, l’heure est au changement. Reste à savoir si le changement aura effectivement lieu. Réponse les 19 et 26 novembre prochain dans les 13 bureaux de vote que comptera la Polynésie française. S’il remporte la primaire, le candidat a promis à ses soutiens de venir en Polynésie. 

Rédaction web avec Naea Bennett et Mata Ihorai

Jérôme Poullet-Osier, référent du comité de soutien local à Bruno Le Maire

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu