dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Primaire de la gauche : vous pourrez voter plusieurs fois

Publié le

Publié le 19/01/2017 à 13:41 - Mise à jour le 19/01/2017 à 13:41
Lecture 2 minutes

Quatre bureaux de vote seront ouverts en Polynésie pour la primaire de gauche. Le premier tour a lieu samedi. Les Polynésiens pourront voter à la mairie de Mahina, à la mairie de Papeari, à Moorea, à la mairie de Afareaitu et à la mairie de à la mairie de Pirae. 

Pas besoin d’avoir sa carte de membre du parti pour voter, il suffit de se présenter dans le bureau de vote de son choix, avec sa pièce d’identité, signer la charte d’adhésion aux valeurs de la gauche et payer 100 Fcfp de participation. Aucune procuration ne sera acceptée. 

Chose inhabituelle : l’organisation ne prévoit aucun contrôle des cartes d’électeur. Si certains le souhaitent, ils pourront donc voter plusieurs fois, et ce, sans même s’être inscrits sur les listes électorales !

 Si cela est nécessaire, un second tour sera organisé samedi 28 janvier, dans les mêmes conditions.
 

Les sept candidats  : 

Benoît Hamon : 
Ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire (2012-2014), puis de l’Education nationale (avril-août 2014) Ex porte-parole du PS 

Arnaud Montebourg   
Ministre du Redressement productif dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault en 2012,  ministre de l’Economie en 2014 

Vincent Peillon   
Elu député européen pour la première fois en 2004, il a été ministre de l’éducation entre 2012 et 2014.

Manuel Valls   
Maire et député de la première circonscription de l’Essonne de 2002 à 2012 
Ministre de l’intérieur de 2012 à 2014, puis Premier ministre de mars 2014 à décembre 2016.

Jean-Luc Bennahmias   
Secrétaire national des Verts de 1997 à 2001, eurodéputé en 2004, vice-président du MoDem, qu’il a rejoint en 2007 et quittera en 2014. 

François de Rugy   
Député de Loire-Atlantique depuis 2007 

Sylvia Pinel 
Nommée ministre du Logement dans le gouvernement Valls en remplacement de Cécile Duflot en 2014.  
 

Retrouvez notre article sur les propositions des candidats pour l’Outre-mer en cliquant ICI

infos coronavirus