samedi 21 mai 2022
A VOIR

|

Présidentielle : Oscar Temaru appelle une nouvelle fois à l’abstention

Publié le

Le Tavini se félicite du taux d’abstention au premier tour et appelle encore au boycott des urnes pour le second tour. Il était l'invité de notre journal mardi.

Publié le 13/04/2022 à 10:10 - Mise à jour le 13/04/2022 à 10:10
Lecture 2 minutes

Le Tavini se félicite du taux d’abstention au premier tour et appelle encore au boycott des urnes pour le second tour. Il était l'invité de notre journal mardi.

Pourquoi pensez-vous que Marine Le Pen ne fait pas le poids contre Emmanuel Macron ?

En général, quand un Président se présente pour la deuxième fois, avec l’expérience des cinq années, le peuple français qui doit choisir quelqu’un pour encore cinq ans va faire son choix pour celui qui a déjà l’expérience et qui a déjà mené le pays pendant cinq années”.

Vous semblez vous réjouir d’une éventuelle victoire d’Emmanuel Macron. Est-ce que ce n’est pas contradictoire avec votre appel au boycott des urnes ?

“Non pas du tout. Je me rappelle qu’au début de son arrivée dans l’arène politique, quand il était à Alger en 17 février 2017, il avait fait une déclaration qui m’a beaucoup réjouit. Quand il dit que la colonisation est un crime contre l’humanité, je me suis dit ‘voilà une nouvelle race d’homme politique français qui arrive dans l’arène politique et qui dit les choses comme elles sont’. Mais malheureusement, ça n’a pas duré. On a dû le faire taire pour lui dire ‘attention. L’Outre-mer, géopolitiquement parlant, c’est le cœur de la France’. Rien que la Polynésie, c’est quand même un pays aussi vaste que l’Europe occidentale. C’est 5 millions de km2, plus toutes les ressources qu’il y a chez nous. […] Je pense que c’est un garçon intelligent, qu’on pourra discuter d’Etat à Etat. Mais il nous faut d’abord le soutien du peuple ma’ohi”.

“Demander à quelqu’un d’aller voter blanc, c’est le faire se délacer pour rien”

Oscar Temaru, leader du Tavini Huiraatira

Vous comptez sur le soutien d’autres partis pour les législatives ?

“Non, je compte sur le soutien de notre peuple. C’est le peuple ma’ohi qu’il faut réunir. Les partis politiques, ils n’ont qu’à faire de la politique. C’est notre peuple qui doit comprendre qu’il en va de son avenir. L’ONU a pris une résolution très importante qui rappelle à la France notre droit de souveraineté sur notre pays et notre droit de propriété. Il ne s’agit pas de parti politique, mais du peuple ma’ohi”.

Pour en revenir à la Présidentielle, un haut taux d’abstention a été enregistré lors du premier tour. Près de 70%. Avec le maire de Paea, vous avez appelé la population à ne pas appeler voter. Quelle est votre analyse sur l’abstention dans les autres communes ?

“C’est difficile de faire une analyse avec ce premier tour. Je pense qu’on sera fixés lors du deuxième tour. Là on pourra donner une idée beaucoup plus précise du taux d’abstention mais si je suis là ce soir, c’est pour informer notre population sur notre droit de souveraineté”.

Et justement, au lieu de prôner l’abstention pour cette Présidentielle, — élection très peu suivie en Polynésie même sans votre consigne — ne vaut-il pas mieux appeler à voter blanc ?

“Non demander à quelqu’un d’aller voter blanc, c’est le faire se déplacer pour rien du tout”.

infos coronavirus