jeudi 19 mai 2022
A VOIR

|

Présidentielle 2022 : La Polynésie championne de l’abstention

Publié le

Comme envisagé, l’abstention a battu des records lors de ce premier tour de l’élection présidentielle. Avec près de 70% d’abstention, la Polynésie confirme ainsi son désintérêt face à cette élection. Un score qui classe le fenua comme l'un des territoires où il y a eu le moins de mobilisations.

Publié le 10/04/2022 à 16:24 - Mise à jour le 10/04/2022 à 17:23
Lecture 2 minutes

Comme envisagé, l’abstention a battu des records lors de ce premier tour de l’élection présidentielle. Avec près de 70% d’abstention, la Polynésie confirme ainsi son désintérêt face à cette élection. Un score qui classe le fenua comme l'un des territoires où il y a eu le moins de mobilisations.

Est-ce par manque de pédagogie ou par méfiance face à une classe politique nationale peut concernée par le fenua que les Polynésiens se sont massivement abstenus de voter ? Quoi qu’il en soit, ils ont une nouvelle fois exprimé leur désintérêt pour l’élection présidentielle.

Car depuis 2012, le nombre d’abstentionnistes ne cesse de croître au fenua. Si la présidentielle rassemblait jusqu’à près de 50% de votants il y a une décennie, pour ce scrutin, seuls 3 polynésiens sur 10 se sont déplacés jusqu’aux urnes. Un constat qui classe donc la Polynésie sur le podium des territoires nationaux se sentant les moins concernés par ce scrutin.

Taux de participation au 1er tour en 2012, 2017 et 2022 en Polynésie (infographie : Tahiti Nui Télévision / Gaël Falzowski)

Si les Tuamotu-Gambier et les Marquises restent de bons élèves avec 43% d’électeurs à s’être déplacés, l’archipel de la Société reste le plus abstentionniste. Les Australes affichent de leur côté un taux d’abstention de près de 63%.

Taux d’abstention par archipels en Polynésie, au premier tour de l’élection présidentielle de 2022 (infographie : Tahiti Nui Télévision / Gaël Falzowski)

Certains abstentionnistes expliquent leur geste par leur rejet de la classe politique, comme Vahine, administrée de Paea : “moi, je ne veux voter pour personne. Je ne veux pas qu’eux décident pour nous, ça suffit”. Un fiu ambiant que le leader indépendantiste Oscar Temaru — qui avait appelé à l’abstention — explique par un manque de cohérence :“ça dépasse l’entendement de confier mon destin à quelqu’un qui vit à 20 000 kilomètres d’ici, ce n’est pas possible”, estime le maire de Faa’a. “Quand j’entend Zemmour dire que cet océan qui nous entoure et toutes ces ressources, ça leur appartient, comment voulez-vous soutenir quelqu’un comme ça ?”

Lire aussi : Présidentielle 2022 : les résultats du premier tour en Polynésie française

D’autres expliquent ce déficit de mobilisation par un manque de méthode. Pour Jacky Bryant, soutien de Yannick Jadot d’Europe écologie les Verts, “nous n’avons pas été très performants pour convaincre les Polynésiens de venir voter. C’est important le changement climatique, la transition énergétique”.

Au lendemain de ce premier tour, nul doute que les finalistes essaieront de galvaniser leur électorat et les indécis pour améliorer le taux de participation lors du second tour.

infos coronavirus