lundi 16 mai 2022
A VOIR

|

Présidentielle 2022 – À Punaauia, des électeurs maintiennent les gestes barrières

Publié le

Pour ce premier tour de la présidentielle, le port du masque n’est pas obligatoire. Il est toutefois recommandé. À Punaauia, par précaution, pour soi mais aussi pour les autres, certains électeurs ont préféré mettre du gel et porter un masque pour voter, en se mêlant à la foule.

Publié le 09/04/2022 à 13:05 - Mise à jour le 09/04/2022 à 14:33
Lecture 2 minutes

Pour ce premier tour de la présidentielle, le port du masque n’est pas obligatoire. Il est toutefois recommandé. À Punaauia, par précaution, pour soi mais aussi pour les autres, certains électeurs ont préféré mettre du gel et porter un masque pour voter, en se mêlant à la foule.

Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 sont de plus en plus rassurants. Pour autant, le virus circule encore au fenua. Dans les bureaux de vote, aucun protocole sanitaire ne contraint au port du masque. Certains électeurs et personnels communaux préfèrent néanmoins rester prudents. Notamment les personnes les âgées : “J’ai 86 ans, donc quand il y a beaucoup de monde, mieux vaut garder le masque. Avec la piqûre, ce sont les seules préventions” indique un votant. “C’est par respect pour les personnes âgées, et il vaut mieux être prudent” ajoute Hinanui Brothers, agent à la mairie de Punaauia.

“J’ai toujours un masque dans mon sac, et quand en arrivant, j’ai vu qu’il y avait pas mal de monde, j’ai décidé de le porter. Et j’ai aussi toujours mon gel hydroalcoolique dans mon sac au cas où. je reste prudente et je respecte les gestes barrières pour pouvoir me protéger et protéger les autres” indique pour sa part une jeune votante.

Apres deux ans d’épidémie, de périodes de confinement, et de règles strictes, la fin du port du masque est une bouffée d’oxygène depuis un mois. Dans le hall de l’hôtel de ville de Punaauia, pourtant bien aéré, le principe de précaution reste de mise. Le haut-commissariat recommande le port du masque pour ce scrutin.

Si les gestes barrières sont parfois maintenus, la distanciation physique est moins respectée, surtout dans la file d’attente pour obtenir les nouvelles cartes électorales.

Les électeurs sont surtout venus à l’ouverture du scrutin. Moins de 30% des 18 863 inscrits avaient récupéré leur carte avant l’élection, comme la mairie le recommandait. Paradoxe, elle n’est pas obligatoire pour voter.

Afin d’assurer un minimum de précaution sanitaire, la commune a mis à disposition des masques et du gel hydroalcoolique dans les bureaux de vote.  

infos coronavirus