Premier déplacement international pour le président Brotherson en Corée du Sud

Publié le

Moetai Brotherson participe en ce moment au sommet Corée Pacifique. Ce premier déplacement international en tant que président du Pays lui a permis de rencontrer ses homologues du Pacifique, mais aussi de poser les bases d’une coopération avec la République de Corée.

Publié le 30/05/2023 à 10:00 - Mise à jour le 30/05/2023 à 14:03

Moetai Brotherson participe en ce moment au sommet Corée Pacifique. Ce premier déplacement international en tant que président du Pays lui a permis de rencontrer ses homologues du Pacifique, mais aussi de poser les bases d’une coopération avec la République de Corée.

La République de Corée est un « partenaire du Dialogue » du Forum des îles du Pacifique depuis 1995. Un fonds de coopération Corée – Forum met en œuvre leur politique commune de développement de la région Pacifique.

Depuis 2011, les ministres des Affaires étrangères de Corée et du Pacifique se réunissent tous les trois ans. Lors de la dernière rencontre ministérielle qui s’est déroulée en octobre 2022, il a été décidé de renforcer ce dialogue en organisant ce premier sommet de haut niveau, rassemblant les dirigeants des 18 pays membres du Forum.

La journée marathon du lundi 29 mai a permis à moetai Brotherson de multiplier les entretiens bilatéraux dans la matinée tout d’abord.

– PUBLICITE –

La première rencontre bilatérale lui a permis de discuter avec le président de la Nouvelle-Calédonie, Louis Mapou. Les deux présidents se sont tout d’abord remémorés l’histoire commune de la réinscription des deux Pays sur la liste onusienne des pays à décoloniser, et les avancées démocratiques qui ont eu lieu depuis. Le président Mapou a félicité le Tavini Huiraatira pour ses victoires aux législatives puis aux élections territoriales.

Crédit : présidence de la Polynésie

Les deux présidents ont ensuite discuté de la signature de l’accord-cadre de partenariat en faveur du développement économique, social, culturel et environnemental de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française. Les deux Pays partagent des problématiques similaires telles la cherté de la vie et la lutte contre le réchauffement climatique. Cet accord-cadre permettra une coopération renforcée et la réalisation d’actions propices à leur développement économique, social, culturel et environnemental.

Le deuxième entretien bilatéral a eu lieu avec le premier ministre coréen, Han Duck-soo. L’occasion tout d’abord pour le Président Brotherson de remercier la République de Corée pour l’accueil grandiose et chaleureux accordé à la Polynésie comme aux autres Pays membres du Forum. Le partenariat avec la Corée existe déjà, mais il doit être développé afin de mieux servir les intérêts de la Polynésie française. La Corée est en effet le 4ᵉ fournisseur de la Polynésie, et son principal fournisseur d’hydrocarbures. Cependant, la Corée n’en est que le 10ᵉ client, la balance commerciale étant terriblement déficitaire. Le Président a affirmé sa volonté de développer le marché touristique asiatique, et notamment coréen. La Corée est également un géant dans le secteur des nouvelles technologies, domaine particulièrement important pour le Président en charge de l’économie numérique qui a pu ainsi aborder les possibilités de coopération en la matière. Afin de faciliter la coopération entre les deux pays, le Président a invité la République de Corée à ouvrir un consulat coréen en Polynésie française.

Le troisième entretien bilatéral a eu lieu avec le Premier Ministre des îles Cook, Mark Brown. La mise en place de la ligne Rarotonga – Tahiti assurée par la compagnie Air Rarotonga a permis aux îles Cook de sortir leur pays d’une crise économique sans précédent due à la pandémie. Le câble sous-marin Manatua relie également la Polynésie aux îles Cook, ainsi que Samoa et Niue. Ces quatre pays sont membres du Groupe des dirigeants polynésiens (Polynesian Leaders Group), qui est actuellement présidé par la Polynésie française. Cet entretien était ainsi l’occasion de discuter de l’organisation de son prochain sommet, en marge du 52ᵉ Sommet du Forum des îles du Pacifique prévu du 6 au 10 novembre 2023, aux îles Cook. Enfin, les deux dirigeants ont échangé leurs points de vue au sujet de l’exploration et de l’exploitation des fonds marins (seabed mineral). Les îles Cook ont accordé 3 licences d’exploration à des sociétés dont elles sont partenaires, leur permettant ainsi de mieux maîtriser les connaissances scientifiques en la matière. Le Président Brotherson a partagé ses inquiétudes concernant les conséquences environnementales d’une exploitation des fonds marins.

Le président Moetai Brotherson en entretien avec le Premier ministre coréen Han Duck-soo. Crédit : présidence de la Polynésie

Durant le déjeuner de travail consacré à la promotion de la candidature de Busan à l’exposition universelle de 2030, un entretien a été organisé avec le Vice Premier Ministre d’Australie, Richard Marles.  Ce dernier est déjà un ami de la Polynésie qu’il a déjà visité en 2011 alors qu’il était secrétaire d’État chargé des Affaires des Iles du Pacifique. La présence du Consulat général d’Australie en Polynésie française, dans les locaux de la CCISM à Papeete, permettra d’accélérer la coopération entre les deux Pays.

L’après-midi était consacré au Sommet Corée-Iles du Pacifique, dont le thème est « Naviguer vers la co-prospérité : renforcer la coopération avec le Pacifique bleu ». C’est au sein de la « maison bleue », nom donné à la présidence, et plus précisément au sein de la maison des invités appelée « Yeongbin-gwan » que s’est déroulé ce premier sommet historique. Sous la co-présidence du Président de la République de Corée, Yoon Seok-yeol, et du Premier ministre des îles Cook, les 18 pays membres du Forum ont échangé sur la coopération Corée-Îles du Pacifique dans une première session. La République de Corée a partagé un « Plan d’actions » regroupant 53 initiatives, estimées à 1,5 million de dollars US annuel, afin de témoigner de sa volonté de renforcer de manière concrète sa coopération avec le Pacifique.

La seconde session était consacrée à la situation régionale et la coopération sur la scène internationale. Moetai Brotherson est intervenu sur le deuxième sujet, mettant en exergue l’importance d’actions collectives pour faire face à des défis communs comme les conséquences néfastes du changement climatique. En mars 2023, l’Assemblée générale des Nations Unies a par exemple adopté unanimement une résolution déposée par le Vanuatu priant la Cour Internationale de Justice de donner un avis consultatif sur les obligations des États à l’égard des changements climatiques. L’engagement des Pays du Pacifique auprès des organisations et institutions internationales est primordial. La Corée est un allié sur cette scène internationale.

Dernières news