samedi 21 mai 2022
A VOIR

|

Le Tapura Huiraatira confirme son soutien à Emmanuel Macron

Publié le

Après Papeete, Pirae et Moorea, Edouard Fritch s’est rendu à Paea, jeudi, pour rencontrer la population en petit comité. Le leader du Tapura Huiraatira a confirmé le soutien de son parti à Emmanuel Macron, "Président – candidat" à la présidentielle. L’occasion également pour le parti rouge d’aborder les prochaines législatives.

Publié le 19/03/2022 à 15:55 - Mise à jour le 21/03/2022 à 9:13
Lecture < 1 min.

Après Papeete, Pirae et Moorea, Edouard Fritch s’est rendu à Paea, jeudi, pour rencontrer la population en petit comité. Le leader du Tapura Huiraatira a confirmé le soutien de son parti à Emmanuel Macron, "Président – candidat" à la présidentielle. L’occasion également pour le parti rouge d’aborder les prochaines législatives.

Pas de grands rassemblements, mais des réunions devant quelques sympathisants. Le Tapura Huiraatiraa poursuit sa tournée des communes. À moins d’un mois de l’élection présidentielle, le “Président – candidat” Emmanuel Macron n’a pas encore précisé son programme pour les Outre-Mer. C’est donc sur le bilan des 5 dernières années que mise le leader du parti autonomiste Edouard Fritch pour convaincre…   

Si l’on regarde le mandat que vient de terminer Emmanuel Macron et le partenariat solide que nous avons construit avec lui pour la Polynésie française, eh bien on ne peut que parler de ces réalisations qui se traduisent par des financements importants en matière d’équipement, de conventions santé-solidarité, en matière de soutien aux communes et effectivement j’invite nos population à voter pour Emmanuel Macron, car lui nous a donné des preuves de son souci permanent qu’il a pour la Polynésie française.”

Emmanuel Macron s’adressera directement aux Polynésiens sous peu, dans une lettre. De son côté, l’exécutif local lui a déjà fait part de ses attentes.

“Le sujet du jour c’est naturellement les taxes qui ont été mises en place, le prélèvement sur les salaires. Je compte aussi sur l’Etat pour, demain, renouveler notre convention solidarité et demander à l’Etat de venir nous aider. Aujourd’hui nous avons décidé de porter nous-mêmes ces déficits qu’affichent la CPS aujourd’hui, qui sont importants – 9 milliards pour 2022, donc voilà.”

À l’ordre du jour également : les élections législatives qui suivront de peu la présidentielle. L’occasion pour l’élue rouge Tepuaraurii Teriitahi de défendre sa candidature dans la 2ème circonscription.

infos coronavirus