dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Patrick Howell, un médecin au Palais Bourbon

Publié le

Publié le 16/06/2017 à 13:42 - Mise à jour le 16/06/2017 à 13:42
Lecture 2 minutes

Le Dr Howell, en politique depuis 23 ans, devient pour la première fois député de Polynésie. L’aboutissement d’un parcours dédié principalement à la Santé.

Patrick Howell a consacré une grande partie de sa carrière à la santé publique et à la politique. Bardé de diplôme (chirurgie dentaire, santé publique, santé dans les pays en développement, politique européenne de santé…) le jeune Patrick Howell choisit très vite le secteur public.
 
Il exerce au centre médical de Teva i Uta au début des années 80 avant de devenir chef de service d’hygiène dentaire de la Polynésie. Il occupe ensuite de nombreuses fonctions au sein de la santé territoriale avant d’être directeur de la santé publique en 1993.
 
Mais, fidèle et proche de Gaston Flosse, il entre alors en politique en devenant ministre de l’Environnement et de la Recherche scientifique en 1994. En sept ans il occupe sept postes ministériels et est  élu représentant en 1996. En 1995, le gouvernement tente de faire avaler la pilule de la reprise des essais nucléaires et Howell se rend célèbre en apparaissant sur la fameuse photo où lui-même, Michel Buillard et Gaston Flosse sortent en maillot de bain du lagon de Moruroa pour prouver au monde qu’il n’y a aucun danger…
 
Après cette période Flosse, Howell retourne à sa vie professionnelle, avant de revenir sur le devant de la scène en 2008. Elu conseiller municipal de Punaauia, il revient comme conseiller dans les cabinets ministériels avant de retrouver un ministère dans le gouvernement Fritch, celui de la Santé bien sûr.
 
Toujours le verbe haut, Howell, déroute parfois son auditoire, jusque dans son propre camp, mais mène à bien le schéma d’organisation sanitaire et enclenche une nouvelle politique de prévention, notamment dans les entreprises. La mise en route de la réforme de la PSG est plus laborieuse, comme le conflit de personne qu’il doit gérer lorsque le Pays décide de se séparer de Christophe Bouriat moins d’un après son arrivée à la tête de l’hôpital du Taaone.
 
Libéré de sa charge ministérielle pour faire campagne, Patrick Howell a su se défaire de Vincent Dubois au premier tour et du seul candidat bleu au second. A 63 ans, il va découvrir le Palais Bourbon.

 

Bertrand Parent

infos coronavirus