Oscar Temaru ou les chemins de traverse pour accéder à l’indépendance

Publié le

Publié le 20/02/2017 à 13:42 - Mise à jour le 20/02/2017 à 13:42

Selon Vaea Devatine, Oscar Temaru disposerait à ce jour, « de plus de 1000 signatures de 20 départements, soit mieux que d’autres candidats dans la course à la présidentielle. » et de rappeler que le leader indépendantiste, » ne souhaite pas être élu Président de la République française mais utiliser l’élection dans un but politique bien précis : l’auto-proclamation d’un Etat souverain en lieu et place de l’actuelle Polynésie française ». 

Quant à être un leader indépendantiste et se présenter à l’élection pour la plus haute fonction du pouvoir exécutif de la République française, n’y a t-il pas là un paradoxe s’interroge Vaea Devatine.  » Réponse de l’intéressé: « Comment faire autrement pour pouvoir poser cette question à notre population (…) Il n’y a aucune autre élection où on pourra poser cette question (…) J’ai vu ce créneau là et je me suis dit on va essayer et (…) poser directement la question à notre population ».

– PUBLICITE –

S’ensuit une biographie d’Oscar Temaru, dans laquelle l’auteure rappelle les engagements de l’homme et de ses démarches pour obtenir la réinscription de la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser.

Puis elle conclut l’article en indiquant, « S’il obtient les parrainages nécessaires, il demande que les Polynésiens qui veulent se prendre en main « sans la tutelle de l’Etat français » choisissent le bulletin « Oscar Temaru » qui vaut « référendum pour l’indépendance ». Si plus de 50 % des suffrages exprimés en Polynésie française votent pour lui, il proclamera l’indépendance de la Polynésie ».
 

Rédaction Web avec Vaea Devatine et Paris Tribune

Dernières news