lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Opération séduction des communes

Publié le

Publié le 18/09/2014 à 5:00 - Mise à jour le 18/09/2014 à 5:00
Lecture 2 minutes

Le discours d’Édouard Fritch à l’assemblée de la Polynésie française le jeudi 18 septembre a séduit les maires présents dans l’hémicycle. Le président du Pays soutiendra les projets des 48 communes de la Polynésie. Il s’engage à régler les arriérés du Fip (Fonds intercommunal de péréquation) en 4 ans et à monter un nouveau contrat de projet État/Pays/Communes.
Alors que Gaston Flosse mettait dos à dos l’État et les communes, Édouard Fritch change de cap. Il souhaite leur venir en aide.
Pour attirer les investisseurs il faut en effet que l’assainissement des eaux usées, le traitement des déchets et l’eau potable soient réglés. Mais les communes peinent toujours à financer ces missions. Le président s’engage à négocier avec l’État un nouveau contrat de projet dès la semaine prochaine. Une très bonne initiative selon les maires, même de l’opposition comme Patrice Jamet, Gaston Tong Sang et Ronald Tumahai ou de la majorité comme Michel Buillard.
Car les communes pourront ainsi investir plus vite. La dette de 4 milliards du Fip, la part des recettes fiscales du Pays distribuée au 48 communes, ne sera plus remboursée sur 8 ans mais en 4 ans. Et le président qui est aussi maire de Pirae va plus loin : il souhaite poursuivre la réforme de la fiscalité communale.
Les maires seront aussi associés au comité de suivi des grands projets du pays que le président envisage de créer.
Richard Tuheiava élu de l’Union pour la démocratie dénonce une opération de séduction à 11 jours des élections sénatoriales.

Retrouvez le compte-rendu du conseil des ministres du mercredi 17 septembre à ce sujet en pièce jointe.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...