dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

Nucléaire : une rencontre prévue lundi avec le ministre des Outre-mer

Publié le

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, arrivera jeudi soir en Polynésie en prévision de la possible venue d'Emmanuel Macron en août. Lundi, une rencontre est prévue afin de préparer la table ronde de haut niveau entre le Pays et l'Etat, et qui vise à faire la lumière sur les essais nucléaires effectués entre 1966 et 1996 en Polynésie française.

Publié le 06/05/2021 à 12:09 - Mise à jour le 06/05/2021 à 20:48
Lecture 2 minutes

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, arrivera jeudi soir en Polynésie en prévision de la possible venue d'Emmanuel Macron en août. Lundi, une rencontre est prévue afin de préparer la table ronde de haut niveau entre le Pays et l'Etat, et qui vise à faire la lumière sur les essais nucléaires effectués entre 1966 et 1996 en Polynésie française.

Lors de sa rencontre avec Emmanuel Macron le 30 mars dernier, le président Fritch avait indiqué qu’une table ronde de haut niveau serait mise en place afin de traiter de la question du nucléaire. Une rencontre qui se déroulera à Paris, sur deux journées, aux alentours de fin juin.

En vue de cette table ronde, Edouard Fritch a évoqué l’opération « reko tika » ou « vérité, justice », des mots censés désigner tout le mouvement de préparation avant que la délégation polynésienne se rende à Paris en juin. « Je souligne que c’est la première fois depuis l’installation du CEP qu’un Président de la République nous offre de venir discuter en face de lui », a indiqué le Président du Pays.

Alors que l’association Moruroa e Tatou annonçait qu’elle ne participerait pas à la table ronde, le président a exprimé sa compréhension vis-à-vis de ce choix : « j’entends tout à fait […] ces réactions spontanées, à chaud. On n’efface pas d’un revers de main 60 ans de propagande d’Etat, de dénis, d’intimidations, de mépris et d’arrogance même parfois ». « Je réitère mon offre de participer à la délégation reko tika que je suis en train de former autour de moi, avec l’ambition qu’elle représente le mieux possible nos diversités« .

Pour préparer la table ronde de haut niveau, une rencontre avec le ministre des Outre-mer est prévue lundi 10 mai. Une vingtaine de personnes à titre nominatif seront conviées, a confié Edouard Fritch. « Après cette rencontre, je verrai si les conditions sont acquises pour désigner formellement les membres de la délégation reko tika que je réunirai deux ou trois fois, de sorte à bâtir ensemble un cahier des doléances ».

Emmanuel Macron devrait bientôt nommé un délégué coordonnateur de la table ronde. Quant à lui, le Pays nommera le coordonnateur de la délégation polynésienne lors du conseil des ministres de mercredi prochain.

infos coronavirus