jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Nicole Sanquer présente sa liste Tamarii Mahina A Tu

La députée Nicole Sanquer l'avait annoncé : elle compte briguer la mairie de Mahina, commune où est implantée toute sa famille. Faute d'accord avec le candidat du Tapura Huira'atira elle a monté sa propre liste : Tamarii Mahina A Tu, présentée à la presse ce samedi matin

Publié le 18/01/2020 à 14:39 - Mise à jour le 05/02/2020 à 12:41

Elle avait annoncé sa candidature, ce samedi, Nicole Sanquer a présenté son équipe de campagne au grand public. Une équipe qui s’affiche en bleu foncé. Déjà présente depuis plusieurs semaines sur le terrain, la députée de la 2ème circonscription s’explique sur son choix.

« Je vis à Mahina, j’y ai grandi, donc, l’avenir de Mahina m’intéresse » indique Nicole Sanquer. « Il n’était pas prévu que je mène une liste, à cause du cumul des mandats. Des discussions ont été menées avec Damas Teuira en mars dernier, mais nous n’avons pas trouvé de terrain d’entente. Il nous proposait seulement deux sièges : en tant que présidente de la fédération Tapura Huira’atira de Mahina, j’espérais 7 à 8 sièges. Ce différend a fait que je travaille sur un programme, que j’ai réuni des personnes, et elles m’ont permis de faire mon choix entre le mandat de député et celui de maire en cas de victoire ».

Non inscrite à Tarahoi, où vous situez vous politiquement?

« Je demeure une élue Tapura Huira’atira, j’ai toujours fait campagne pour le parti, et le programme proposé lors des élections territoriales me convenait. Je continuerai à le défendre. Ce qui a fait que je me suis mis en retrait au niveau de l’Assemblée territoriale, car je n’arrivais plus à cautionner certaines décisions prises par le gouvernement ».

Quelles sont les grandes lignes du programme de l’équipe de Tamarii Mahina A Tu?

« A Mahina, la situation a évolué. Nous avons une situation financière beaucoup plus stable. Nous avons pu acquérir un domaine foncier non négligeable, qui nous permet aujourd’hui d’avoir une vraie vision pour Mahina, de développer économiquement Mahina… La liste Tamarii Mahina A Tu, c’est un programme beaucoup plus tourné vers la famille, vers la solidarité, vers le social. Il faut réactiver le réseau de quartier. Il faut que l’on soit partenaires avec les quartiers. Nous pensons mettre en place une épicerie solidaire, et former les jeunes. Ils ont besoin d’être orientés et accompagnés ».

« Si aujourd’hui j’en arrive là, c’est qu’il y a eu des raisons. J’ai cherché à dialoguer avec le parti, mais je n’ai pas été entendue. Quand il y a une division, c’est qu’il y a un problème. Et je ne pense pas que donner des investiture règle le problème. Dans nos statuts, il n’y a pas d’investitures de prévues. C’est un choix du président. On verra qui gagne. Je ne me sens pas dans l’opposition. Je rappelle simplement les engagements que nous avons pris. Je n’ai pas le sentiment de diviser mais d’être constructive et de respecter notre parole. Nous nous attachons à ne pas promettre des choses que nous pourrons pas réaliser« .

Soumise au non-cumul des mandats, quel choix ferez-vous si vous êtes élue maire de la commune?

« Pour le cumul des mandats : même si j’apprécie beaucoup mon mandat de députée, et même si de nombreux sujets me tiennent à cœur, j’ai fait mon choix. J’ai besoin de retrouver cet exécutif, d’être proche de la population. C’est clair, si je suis élue maire: je resterai maire ».

infos coronavirus

REPLAY

LES PROGRAMMES TV

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Cimetières : quelle dernière demeure pour nos défunts ?

Dans le statut de 2004, il est stipulé qu’une réglementation doit être mise en place dans tous les cimetières communaux du fenua. Mais elle prend du temps. Et nombreuses sont les familles qui outrepassent leurs droits lorsqu’il s’agit de concessions funéraires.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV